LE GRAND ENTRETIEN

LE GRAND ENTRETIENDurée : 10m

Vendredi 19 novembre 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Hugues Delanoue (directeur France, AqualisBraemar LOC (ABL))

+ plus

AqualisBraemar LOC : cinq questions à Hugues Delanoue

Ce cabinet de conseil basé en Norvège est spécialisé dans le domaine de l'énergie et de la mer. AqualisBraemar LOC aide notamment les entreprises à développer et exploiter l'énergie renouvelable issue de la mer.

Quels sont les enjeux pour vous de la transition énergétique ?

Le changement climatique s’accélérant d’une part et les besoins énergétiques toujours croissants d’autre part, font de la transition énergétique une obligation. Cela signifie changer la façon dont nous produisons, distribuons et utilisons l’énergie. Bien que cette transition ait débuté, une accélération importante est désormais nécessaire. Les énergies maritimes renouvelables vont devenir un élément important de cette transition énergétique en raison de leur capacité à être déployée à grande échelle le long des côtes. Afin de faciliter la répartition de l’offre et de la demande de cette source intermittente d’énergie, nous aurons besoin de connecter les marchés entre eux, via un réseau de câbles électriques sous-marins.

Sur quels marchés travaillez-vous aujourd’hui ?

Nous travaillons principalement sur des projets en mer (énergies renouvelables et fossiles), ainsi que dans le transport maritime et nucléaire. Il s’agit de travaux liés à la mer et notre expérience emmagasinée dans un secteur contribue aux autres. Nous mettons à disposition notre expertise en ingénierie et opérations maritimes, de la conception à l’installation en mer, et intervenons donc à toutes les phases des projets. A ce jour, notre expérience depuis plus de 15 ans dans les Énergies Marines Renouvelables (EMR) est très riche, nous sommes actuellement impliqués dans l’éolien offshore fixe et flottant, les énergies houlomotrice et marémotrice, l’énergie solaire flottante, ainsi que la production et le stockage de carburants alternatifs tel que l’hydrogène.

Qu’est-ce qui vous démarque de vos concurrents ?

Aujourd’hui ce qui nous démarque c'est notre indépendance, notre portée mondiale et surtout l’étendue de notre expertise technique. Nous sommes un leader international avec un long héritage maritime, accumulé au fil des décennies. Nous regroupons 900 spécialistes sur le globe ayant des compétences techniques très pointues, nous permettant d’offrir un spectre de services allant des études conceptuelles jusqu’à son application dans le monde réel lors des phases d’installation en mer. Cette combinaison, associant l’expérience du terrain des marins à des ingénieurs venant de grandes universités, est rare sur le marché. Réunir ces deux mondes, théorique et pratique, est la clé pour la réussite de ces projets et de nos clients qui sont généralement les développeurs, les assurances, les banques et les armateurs.

Quels sont vos prochains défis à relever ?

De garantir que l’industrie énergétique et le transport maritime puissent continuer à servir la planète mais de façon durable. Cela peut aussi s’apparenter à un ensemble d’opportunités ayant en pointe de mire une empreinte carbone neutre d’ici 2050. En tant qu’organisation, nous avons la vocation et la capacité à contribuer à la décarbonisation de l’énergie de façons multiples : les énergies marines renouvelables, mais aussi le recyclage des navires, la réduction des émissions de C02 des bateaux, le démantèlement des plateformes pétrolières et gazières, le développement d’infrastructures à hydrogène, la capture du CO2, l’électrification, ainsi que la distribution et le stockage de l’énergie.

Quelles sont vos nouvelles façons d’innover ?

Nous sommes une entreprise à dimension humaine et nous sommes attentifs aux besoins écologiques. Nous avons notamment pris comme objectifs d’avoir au minimum 50% de notre chiffre d’affaires provenant d’énergies renouvelables ou d’autres énergies de la transition énergétique d’ici 2025. Nous supportons également la croissance des EMR par le recrutement de personnel à haut potentiel en leur donnant la liberté de s’exprimer et de se développer. Nous avons récemment gagné un « concours d’idées », organisé par le “Clean Maritime Demonstration Competition » (CMDC) en Angleterre. C’est un projet R&D innovant dont l’enjeu est de développer un projet de bateau pouvant produire, stocker et ravitailler d’autres bateaux en hydrogène.