SMART MORNING SOUMIER

SMART MORNING SOUMIERDurée : 11m

Lundi 10 janvier 2022, SMART MORNING SOUMIER reçoit Yann Balthazard (Président, Monego)

Monego : cinq questions à Yann Balthazard

De plus en plus populaire, le crowdfunding immobilier connaît pourtant de forts bouleversements. Avec ses expertises et son expérience, Monego s’applique pour gérer ces changements et toujours proposer des solutions rentables à ses investisseurs. Éclairage avec Yann Balthazard, son Président Directeur Général.

Le crowdfunding immobilier, kézako ?

Le crowdfunding est le financement d’un projet sans passer par les acteurs bancaires classiques, mais en s'adressant directement aux investisseurs. L’immobilier n’est pas exempté par ce processus récent. Ainsi, les investisseurs interviennent dans le financement pour la validation d’un projet immobilier d'envergure, en amont du début des travaux ou même pendant la construction. 

Pourquoi procéder à un investissement participatif immobilier ?

La volonté de Monego est de démocratiser l’investissement immobilier, particulièrement dans la région Rhône-Alpes, en le rendant possible dès 1 000 euros, avec pour objectif une rentabilité de 6 à 10 % à court ou long terme. Si la plateforme ne peut garantir une plus-value, elle vérifie avec ses expertises immobilière, juridique, administrative, financière et commerciale l’ensemble des projets qu’elle propose à ses investisseurs. Aujourd’hui, Monego a passé le cap des 100 dossiers financés, ce qui représente plus de 40 millions d’euros investis.

Pourquoi le marché français se tend ?

S’il attire de plus en plus de Français qui souhaitent investir dans des projets immobiliers fiables et à moindre coût, le marché de l’investissement participatif immobilier se tend. En effet, avec la pandémie, le coût des matières premières augmente, tandis que les normes se durcissent. Tout cela conjugué aux mairies qui délivrent de moins en moins de permis de construire, les plateformes de crowdfunding immobilier se heurtent à une pénurie de biens neufs sur lesquels investir.

Vers une européanisation du crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier vit d’ailleurs de nombreux changements, avec les plateformes françaises qui se multiplient, mais surtout avec les frontières européennes qui vont s’ouvrir, à la fin de l’année 2022. Ainsi, les entreprises françaises ont une année pour obtenir l’agrément nécessaire pour exercer à l’étranger, ce qui entraînera un changement de statut : d’Intermédiaire en financement participatif (IFP) à Conseiller en investissement participatif (CIP). Si de nouveaux marchés vont s’ouvrir, la concurrence va également être grandissante. Les plateformes françaises vont également se heurter aux différences juridiques entre les pays, auxquelles elles devront s’adapter.

Comment se diversifier dans ce secteur ?

En France, le marché de crowdfunding immobilier a représenté 505 millions d’euros collectés, soit une augmentation de 35 % par rapport à 2019, et devrait atteindre un milliard d’euros en 2022. Cette augmentation à grande vitesse pourrait connaître ses limites, puisque en France, dans l’état, ce marché devrait plafonner à 5 ou 6 milliards d’euros. Il semble alors nécessaire de se diversifier, afin de poursuivre son développement. Monego s’ouvre ainsi à de nouveaux marchés, à commencer par l’Occitanie, l’Île-de-France, la Grand-Ouest et le Nord-Est, et pourrait proposer de nouveaux types de biens immobiliers sur lesquels investir.