LE GRAND ENTRETIENmar. 08/02/22

Mardi 8 février 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Nicolas Gorse (Directeur Général France, Belgique, Allemagne, Dott) et Maria Biasutti (directrice des Opérations Paris, Dott)


DOTT : cinq questions à Maria Biasutti et Nicolas Gorse

Dott a été créé en 2018 et a pour mission de rendre la mobilité douce accessible à tous en Europe. Que ce soit en trottinette ou en vélo, ces solutions sont 100 % électriques et répondent à une exigence environnementale : les véhicules sont silencieux, occupent un espace limité en ville et n’émettent pas de CO2.

Qu’est-ce que Dott ?

Dott a été créé en 2018 par deux français, Henri Moissinac et Maxim Romain avec pour mission de rendre la mobilité douce accessible à tous en Europe. Les deux spécificités fortes sont la responsabilité sociale avec des emplois locaux, des opérations 100 % internalisées, une obligation de bon stationnement, un partenariat fort avec les collectivités et une transparence totale. La deuxième spécificité est la responsabilité environnementale avec des véhicules conçus pour durer, une flotte logistique 100% électrique, une énergie 100 % renouvelable et une réparation-récupération-recyclage systématique. Nous opérons une flotte de 40 000 trottinettes électriques et 10 000 vélos à assistance électrique dans une trentaine de villes de toutes tailles. 

Quels sont les enjeux de la trottinette électrique aujourd’hui en France ? Et à l’international ?

Comme toutes les nouvelles mobilités, notre enjeu principal est la bonne intégration de nos services dans les villes. C’est tout à fait possible avec une collaboration constructive avec les villes et des opérations sur le terrain efficaces et sécurisées. Notre priorité c’est la sécurité de tous. De nos usagers d’abord avec des véhicules fiables vérifiés tous les 10 trajets par nos équipes et des programmes d’éducation sur tous les canaux disponibles (app, affichages, en présentiel), des non-utilisateurs avec un stationnement strictement limité aux emplacements autorisés, une hotline et des équipes terrains qui replacent les véhicules chaque jour et de nos équipes avec une exigence d’excellence sur l’ensemble des aspects sécurité de nos métiers depuis les gestes et postures jusqu’à la sécurité incendie. Contrairement aux idées reçues, il y a peu d’accidents : en 2021, nous avons recensé 11 accidents sur 1 million de trajets. 

C’est un marché très concurrentiel, comment vous démarquez-vous ?

Depuis le départ, nous avons choisi d’être un opérateur de mobilité et non une plateforme. Toutes nos opérations logistiques sont gérées en interne et par des équipes de professionnels. Nous créons des emplois durables et non délocalisables. Tous les salariés de Dott sont actionnaires, du mécano au PDG. Cette excellence opérationnelle est notre différence et notre force. Cela nous permet d’avoir des vélos et trottinettes en parfait état, contrôlés régulièrement par nos équipes pour assurer la sécurité de nos utilisateurs. Nos véhicules sont conçus pour le partage avec un cahier des charges élaboré par Dott. D’un point de vue environnemental, nous réparons tout, nous recyclons tout, depuis le premier jour. Par exemple, lorsqu’une trottinette est trop endommagée pour être réparée, nous récupérons toutes les pièces qui peuvent être utilisées pour la réparation d’autres trottinettes. Ce sont tous ces éléments liés qui font notre différence. 

À quels besoins répondez-vous ? 

Aux besoins actuels de mobilité : les citadins ne se déplacent plus quotidiennement en voiture individuelle. Aujourd’hui, un utilisateur Dott peut se déplacer à vélo ou trottinette pour ses déplacements domicile-travail en complémentarité avec les transports en commun et utiliser sa voiture ou des véhicules en autopartage lorsque son besoin est différent. Notre solution 100 % électrique permet également de répondre à une certaine exigence environnementale : nos véhicules sont silencieux, occupent un espace limité en ville et n’émettent pas de CO2. De plus, nos véhicules sont disponibles 24h/24h, ce qui facilite les déplacements nocturnes, lorsque l’offre de transports est plus réduite. 

Quelles sont les perspectives de développement de Dott ?

Nous souhaitons proposer notre service aux villes des petites couronnes de Paris et Lyon afin de faciliter les déplacements des personnes plus éloignées des centres-villes. Nous souhaitons également proposer notre service dans des villes dites moyennes car pour ces villes, un service de micro-mobilité peut vraiment faciliter le désenclavement des territoires et répondre aux enjeux du « dernier km ». Notre service est adaptable aux spécificités du territoire. C’est d’ailleurs un travail que nous faisons systématiquement avec les villes et les collectivités avec lesquelles nous travaillons ou sommes en discussion.