LE GRAND ENTRETIENven. 11/02/22

Vendredi 11 février 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Christophe Doré (CEO, MONEYTRACK)


MoneyTrack : cinq questions à Christophe Doré

Cette plateforme permet aux entreprises, aux collectivités et aux institutions de verser de l’argent à des individus, tout en contrôlant la bonne affectation des fonds dans un réseau de partenaires authentifiés.

Qu’est-ce que MoneyTrack ?

MoneyTrack est une plateforme de « paiement dirigé », qui permet de conditionner des transactions à des règles de dépense. Notre solution permet aux entreprises, aux collectivités et aux institutions de verser de l’argent à des individus, tout en contrôlant la bonne affectation des fonds dans un réseau de partenaires authentifiés. Notre plateforme permet plusieurs fonctionnalités clés : identifier les auteurs des transactions, configurer des règles de dépenses (droits, plafonds, fréquence..), contrôler les auteurs des transactions et les règles de dépenses, payer en faisant un transfert de fonds par virement Mais également de payer par CB ou par garantie de prise en charge directe et enfin prouver que l’ensemble des parties ont accès de manière transparente aux transactions.

À qui s’adresse-t-elle ?

Les clients visés sont les assureurs, les banques, et les collectivités territoriales. Nous avons lancé une application MoneyTrack Santé, qui permet à des assurances maladie complémentaires d’offrir un service de prise en charge directe des frais de santé (principe du 1/3 payant) via une application mobile. Notre plateforme identifie les auteurs des transactions (assuré et praticien de santé), contrôle en temps réel les garanties contractuelles, permet l'enchaînement de paiement avec une CB pour payer le reste à charge, compile les flux et paie instantanément le praticien de la totalité de sa consultation. Nous avons prototypé également sur le même modèle une application destinée aux collectivités pour monter des programmes et verser des subventions fléchées (plan de relance, transition énergétique, politiques sociales publiques, politique d’incitation au sport ou accès à la culture pour les jeunes).

Comment garantissez-vous la protection des données des utilisateurs ?

Notre plateforme a fait l’objet d’un audit RGPD auprès du cabinet Lexing, qui a révélé que nous avions mis en œuvre les moyens suffisants en matière de sécurité, de cryptographie pour anonymiser les personnes et garantir la bonne conformité par rapport à la réglementation. Nous avons également nommé un DPO au sein de l’entreprise et nous avons des points réguliers sur le sujet en interne pour s’assurer que la protection des données reste au centre de notre priorité dans le développement de nos produits.

Sur quelle technologie vous êtes-vous appuyé pour développer la plateforme ?

Nous avons deux compétences techniques clés dans l’entreprise : la première est la conception et le développement de solutions logicielles reposant sur la technologie blockchain. La seconde repose sur le développement mobile pour nos moyens de paiement.

Quelles sont les perspectives de développement de MoneyTrack ? 

2022 est clairement l’année de l’accélération. Nous envisageons de mettre en production 4 nouveaux assureurs, d’étendre notre périmètre business à l’international en couvrant de plus en plus de français expatriés via nos clients, sur des zones nouvelles comme les Etats-Unis, l’Asie et l’Afrique. Nous allons poursuivre l’intégration de notre solution chez des acteurs majeurs des systèmes d’information d’assurance et des émetteurs de programmes de subventions fléchées. Tout cela devrait nous amener à doubler notre revenu en 2022 et atteindre les 100 millions d’euros de flux en 2024.