LE GRAND ENTRETIENmer. 23/02/22

Mercredi 23 février 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Gaëlle Haag (CEO et cofondatrice, Startalers)


Capitana : cinq questions à Gaëlle Haag

La plateforme Capitana facilite l’accès à l’investissement pour toutes et tous en brisant les plafonds de verre. Gaëlle Haag, CEO et cofondatrice de Capitana, raconte comment est née cette solution et son but aujourd’hui.

Qu’est ce que Capitana ?

Capitana est la meilleure amie financière des femmes. C’est une plateforme d’investissement responsable qui allie l’éducation financière avec un conseiller financier digital. La plateforme oeuvre pour aider les femmes à mieux prendre en main leur futur financier en augmentant leur salaire, épargne et investissement. Toujours soucieux d’être responsable et transparent, Capitana propose de la gestion de portefeuille concentrée autour de thématiques environnementales (énergies renouvelables, agriculture responsable, etc) et sociales (diversité au sein des entreprises investies, soins de santé, accompagnement du vieillissement de la population, etc).

Que propose votre plateforme et quel est son but ?

Capitana propose à ses utilisatrices et utilisateurs d’investir pour des projets de vie futurs dans des portefeuilles d’investissement personnalisés qui sont alignés avec leurs valeurs, le tout au travers d’une plateforme 100% digitale. Capitana propose également des ressources et conseils pour accompagner chacun dans son parcours financier quel que soit leur budget et leurs connaissances financières. Capitana Académie permet aux utilisateurs de se former via des dossiers et des questionnaires ludiques sur des sujets de finances personnelles, d’épargne et d’investissement. Notre but est de proposer une solution simple et accessible pour investir de manière responsable et sur base de ces objectifs.

Aujourd’hui seulement 10% des femmes en Europe investissent leur épargne, c’est moitié moins que les hommes. Comment l’expliquez-vous ?

C’est culturel et lié à notre éducation. Historiquement, les femmes ont le rôle de gestion du foyer domestique, et l’homme celui de provenir aux besoins financiers de la famille. Ce modèle familial est de moins en moins représentatif de la réalité, mais il faut du temps pour que les modèles éducatifs s’adaptent. Aujourd’hui, la majorité des femmes travaillent, gagnent leur vie, sont financièrement indépendantes, mais leur éducation ne les a pas préparé à gérer activement leurs revenus. Par ailleurs, la femme est confrontée à une industrie financière encore très paternaliste, qui utilise un jargon inutilement complexe et dans laquelle elle ne se reconnaît pas.

Sur quoi vous êtes-vous basé pour développer cette plateforme ?

Au début du projet, nous avons interviewé près d’une centaine de femmes sur leur rapport à l’argent, les barrières qu’elles avaient. Nous avons aussi analysé leur comportement d’investissement pour celles qui investissaient déjà et les besoins qu’elles avaient et qui n’étaient pas rempli par les acteurs existants. Ensuite, nous avons commencé par des workshop en présentiel et des webinaires pour échanger, sans jargon et sans jugement, sur les bases de l’investissement. Nous avons abordé à la fois le côté technique des classes d’actifs, de comment valoriser un portefeuille, du risque etc, mais également de tous les biais comportementaux qui nous empêchent de prendre les meilleures décisions quand il s’agit d’investir. Finalement, dans chaque échange, nous mettons l’accent sur le pouvoir que l’on a en tant qu’investisseur d’influencer l’économie et d’accompagner les enjeux sociétaux et environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Cela nous a permis de bien comprendre nos futures clientes et de répondre à leurs vrais besoins.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise et votre vision ?

Transparence, authenticité, activisme et partage sont nos valeurs. Nous sommes le changement que nous voulons voir dans le monde et utilisons chacun des leviers à notre disposition pour agir en faveur de ce changement. En particulier, la liberté de choix, l’égalité des chances, la diversité, l’inclusion et le respect des ressources à notre disposition. J’ai signé l’epic pledge en tant qu’entrepreneuse où je m’engage à redistribuer une partie de mes gains à des associations qui œuvrent pour l’émancipation économique des femmes. Capitana s’engage également à reverser chaque année une partie de ses revenus à des programmes qui aident les femmes qui n’ont pas aujourd’hui accès à l’épargne à gagner leur autonomie financière.