LE GRAND ENTRETIENven. 25/02/22

Vendredi 25 février 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Vincent DUBOEUF (Directeur Commercial, NEYRET)


Neyret : cinq questions à Vincent Duboeuf

Neyret est une ETI industrielle, familiale et indépendante, qui existe depuis 1823. Elle accompagne le développement de ses clients, qui sont les grandes marques de l’industrie du luxe, par des produits et des services d’ingénierie créative, haut de gamme et sur-mesure.

Qu’est-ce que Neyret ?

Neyret est une ETI industrielle, familiale et indépendante, qui existe depuis 1823. Reconnu pour nos valeurs et nos savoirs-faire de qualité, nous sommes un fabricant français d’accessoires textiles : nous n’avons jamais délocalisé nos unités de production de la Loire. Nos produits sont des rubans, des étiquettes textiles, des ornementations textiles et métalliques. Les applications sont l’étiquetage des produits textiles d’une part et le packaging des produits de luxe d’autre part, toujours à des fins d’identification, de décoration, d’authentification et de traçabilité de ces produits.

Quelles sont les spécialités de la société ?

Nous sommes spécialisés dans le tissage et l’impression textile, dans le façonnage et l’assemblage de matériaux variés, notamment métalliques. Nos savoir-faire historiques sont le tissage uni, le tissage navette et surtout le tissage Jacquard, inventé à Saint-Etienne au XIXe siècle. Nous maîtrisons également toutes les techniques d’impression textile, notamment la sérigraphie. Nous enrichissons nos savoirs-faire de cœur par des innovations technologiques logiciels et matérielles pour offrir à nos clients des projets clés en main et porter de l’intelligence dans le produit final. Nous partons toujours d’un brief artistique, fourni par nos clients, nous concevons, industrialisons, produisons et assurons la logistique mondiale de nos produits.

Depuis votre arrivée à la tête de l’entreprise familiale en 2012, le chiffre d’affaires a été multiplié par cinq, quel est votre secret ?

Pour profiter de l’extraordinaire essor de l’industrie du luxe français, nous avons transformé en profondeur l’entreprise pour la faire passer d’un modèle économique de tisseur et d’imprimeur, à un modèle économique d’architecte et de maîtrise d’œuvre des projets de nos clients. Nous intégrons dans nos produits, en plus de nos technologies de cœur, des technologies innovantes et des technologies complémentaires co-développées avec nos partenaires, en mode projet. Nous avons pu ainsi monter en gamme et fournir à nos clients des projets clés en main, incluant très tôt des produits éco conçus, des services numériques de traçabilité, de lutte contre la contrefaçon, de suivi du produit le long de son cycle de vie. Par ailleurs, nous nous sommes fortement développés à l’international puisque nous sommes présents aujourd’hui dans huit pays, toujours grâce à nos filiales en propre

Quelles innovations avez-vous développées pour assurer la pérennité de Neyret ?

Nos trois piliers stratégiques sont : la RSE, l’éco-conception de nos produits de packaging et les services numériques autour de l’étiquetage des produits textiles. Nous avons ainsi été les premiers à offrir des rubans bio-sourcés, biodégradables et recyclés, à obtenir les certifications environnementales et sociales les plus exigeantes, à cultiver l’éthique historique de l’entreprise, ce qui nous différencie de beaucoup de nos concurrents. Notre investissement dans notre atelier de tissage d’étiquettes intelligentes, a été labellisé France Relance et nous permettra d’offrir de nombreuses nouvelles applications tant du côté de la marque que du consommateur final, pour porter de l’intelligence dans le produit final.

Quelles sont les perspectives de développement de Neyret ?

Nous poursuivons notre croissance et la structuration de notre groupe, en étant dorénavant dans une stratégie de croissance externe et de renforcement de nos savoir-faire industriels. Nous allons continuer aussi à pérenniser nos valeurs familiales dans chaque pays où nous sommes implantés. J’espère bien que nous serons là encore dans 200 ans, tant l’industrie du luxe porte des valeurs solides et durables. L’industrie du luxe est créatrice d’emplois, d’insertion et de qualification professionnelle. A mon sens, la ré-industrialisation de notre pays est la meilleure solution à la cohésion sociale et aux défis environnementaux. Nous sommes très fiers chez Neyret d’être un acteur économique et citoyen utile.