LE GRAND ENTRETIENmar. 05/04/22

Mardi 5 avril 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Jean-Christophe Benzo (Directeur Général, Groupama Épargne Salariale)


Groupama Épargne Salariale : cinq questions à Jean-Christophe Benzo

Groupama Épargne Salariale est une structure 100 % dédiée à l’épargne salariale créée en 2003. Jean-Christophe Benzo, Directeur Général, nous expose les nombreux avantages de l’épargne salariale pour les entreprises et les salariés.

Qu’est-ce que l’épargne salariale ?

L’épargne salariale est un moyen d’épargne financé par l’entreprise, qui va récompenser une performance collective via différents dispositifs de participation, d’intéressement ou d’abondement. Les primes d’intéressement et la participation peuvent, si le salarié le désire, être placées sur des plans d’épargne salariale (PEE ou PER Collectif). Ces primes sont versées aux salariés dans un cadre fiscal et social extrêmement avantageux : pour l’entreprise, pas ou peu de charges sociales à payer, et pour les salariés une exonération d’impôt sur cet argent s’il est placé dans les plans. Cette exonération est valable non seulement lors du versement, mais également sur les plus-values (hors CSG/CRDS) ainsi qu’à la sortie. En somme, c’est un système gagnant-gagnant pour l’ensemble des acteurs !

L’épargne salariale connaît depuis 2 ans un fort développement. Comment expliquez-vous ces résultats ?

Cela s’explique en grande partie par le contexte économique actuel. Il y a d’un côté un besoin de se constituer une épargne longue et de retraite liée au projet de réforme des retraites et de l’autre côté, un marché de l’emploi très actif qui oblige les entreprises à se différencier pour attirer les talents et pour motiver et fidéliser les salariés. Les chefs d’entreprise constatent que les salariés, au-delà de la rémunération, sont de plus en plus attentifs à ce que leurs employeurs peuvent proposer : mutuelle, aménagement du temps de travail, et désormais, épargne salariale.

Est-ce que l’épargne salariale est bien adaptée à toutes les entreprises ou seulement aux grandes ?

On observe que sur les entreprises de plus de 1 000 salariés, 90 % des collaborateurs ont accès à un dispositif d’épargne salariale, contre moins de 15 % pour les entreprises de moins de 50 salariés. Notre premier combat est donc de lutter contre cette idée reçue qui voudrait que l’épargne salariale ne soit réservée qu’aux grandes entreprises. Il est possible de mettre en place de l’épargne salariale dès que l’on a un salarié, notamment un accord d’intéressement. L’épargne salariale est un moyen d’épargne extrêmement intéressant pour les entreprises de toutes tailles : elle permet d’attirer de nouveaux talents, de les motiver, et donc de les fidéliser, quelle que soit la taille de l’entreprise. Et cerise sur le gâteau, pour inciter à la mise en œuvre des plans, pour les entreprises de moins de 250 salariés, le chef d’entreprise, même non salarié, peut bénéficier lui aussi de l’épargne salariale !

La France connait de belles réussites notamment de startups. Pensez-vous que l’épargne salariale peut les intéresser ?

Oui, nous sommes convaincus que ces dispositifs apportent un complément de rémunération aux salariés dans un cadre fiscal et social particulièrement avantageux pour les startups, et permettent d’attirer, de motiver et de fédérer les équipes vers un objectif commun. Pour les accompagner, Groupama Epargne Salariale a développé une offre spécifique avec des frais réduits et un package incluant en plus d’un PEE et d’un PER Collectif, un accord d’intéressement. Nous y croyons tellement que Groupama Epargne Salariale est partenaire du programme DAF For GOOD depuis 3 ans. Ce programme propose à des startups d’être accompagnées bénévolement par un duo de financiers pendant un an. Il est piloté par la DFCG (Association des dirigeants financiers), RAISESHERPAS, (accélérateur philanthropique du groupe RAISE) et Finance Innovation (Pôle de compétitivité mondial).

Nous rentrons dans la période de distribution des primes d’intéressement et de participation. Avez-vous un conseil à donner aux salariés qui vont en bénéficier ?

Tout d’abord, il faut voir si on souhaite percevoir cette prime ou l’épargner sur son dispositif d’épargne salariale. Si la prime est perçue, elle sera soumise à l’impôt sur le revenu. En revanche, si la prime est investie sur un PEE ou un PER Collectif, elle sera exonérée d’impôt sur le revenu et permettra de se constituer une épargne, en contrepartie d’un blocage temporaire. Par ailleurs, il faut étudier le dispositif proposé par son entreprise, surtout s’il y a de l’abondement et placer en conséquence. L’abondement est un complément versé par l’entreprise qui peut représenter jusqu’à 3 fois les sommes placées ! En conclusion, Groupama Epargne Salariale, en combinant solidité, agilité, et qualité, est résolument engagé dans une relation de confiance avec les épargnants et les entreprises. Nous souhaitons permettre au plus grand nombre de profiter des avantages de l’épargne salariale en apportant des solutions adaptées à l’ensemble de nos clients. Notre objectif ? Informer et démocratiser l’accès à l’épargne salariale. C’est un dispositif gagnant-gagnant méritant d’être mieux connu qui est ouvert à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.