LE GRAND ENTRETIENjeu. 07/04/22

Jeudi 7 avril 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Denis Mora (Président, AC Environnement)


AC ENVIRONNEMENT : cinq questions à Denis Mora

Cet expert du diagnostic immobilier et de la digitalisation du bâti, a une priorité : la sécurité et la santé des personnes, vivant ou travaillant, dans ces bâtiments. Denis Mora, PDG d’AC Environnement, explique comment l’entreprise a placé l’innovation au cœur de sa stratégie de développement.

Qu’est-ce que AC Environnement ?

Créé en 2002, AC Environnement est un acteur majeur du diagnostic immobilier en France avec un CA de 53 M€. Le groupe est un expert de la donnée technique, économique et environnementale sur le bâti. Ce qui est en jeu, c’est la sécurité et la santé des personnes, vivant ou travaillant, dans ces bâtiments ainsi que la valeur patrimoniale immobilier de ses clients. Nous proposons des prestations de diagnostic immobilier, de diagnostic amiante et polluants du bâti et de qualité de l’air. Nous accompagnons également nos clients face aux obligations réglementaires (DPE par exemple). L’esprit de conquête, le respect et la performance sont au cœur de notre ADN. C’est pourquoi nous avons développé un savoir-faire expert dans le BIM et proposons une offre globale : de la maquette numérique à la gestion des données. Présent sur l’hexagone à travers un réseau d’agences, le groupe cultive la proximité avec ses clients que sont les particuliers, propriétaires, bailleurs, établissements recevant du public et les entreprises du secteur industriel ou tertiaire. 

Quelle est votre mission et votre vision ?

Comme tous les secteurs, le bâtiment n’échappe pas à la digitalisation déjà très présente dans la construction neuve via le BIM. Mais qu’en est-il du bâtiment existant ? Il y a 3 ans, AC Environnement faisait figure de pionnier en associant diagnostic immobilier et BIM, le diagnostic 4.0. En tant que diagnostiqueur, le groupe collecte des milliers de données chaque jour pouvant être partagées et exploitées dans une maquette numérique. Nous souhaitons apporter de l’intelligence dans la gestion de ces données et dans leur exploitation. Nous souhaitons aller au-delà de la simple gestion réglementaire et apporter une donnée technique à nos clients qui leur permettra de mieux piloter la gestion-exploitation-maintenance de leur bâti, c’est ce que l’on appelle la digitalisation du bâti. Nous avons repensé notre offre centrée désormais sur l’interopérabilité entre tous les systèmes BIM pour accélérer notre développement et démocratiser la digitalisation. 

Quels sont les avantages à faire appel à vous ?

Une gestion optimisée de sa data, la réduction de ses frais de gestion du bâti et de rénovation / réhabilitation, une vision à 360° de vos besoins etc. AC Environnement allie la force d’un groupe à la proximité, à la réactivité et à la fiabilité technique de ses équipes de terrain au service de ses clients. Grâce à ses solutions techniques innovantes, AC Environnement permet d’optimiser le budget d’exploitation-maintenance, d’aider les gestionnaires de patrimoine à mieux connaître et maîtriser leur patrimoine et répondre à l’obligation de mener des actions pour réduire la consommation d’énergie finale. Par ailleurs AC Environnement exerce ses activités dans un environnement réglementaire qu’il s’engage à respecter au travers de ses diverses certifications (MASE, l’hygiène industrielle…).

Quelle est votre ambition de développement pour AC Environnement ?

Nos leviers de croissances reposent sur les énergies, les polluants, la formation ainsi que la digitalisation. Pionnier dans son métier et ses activités, l’entreprise a placé l’innovation au cœur de sa stratégie de développement. En 2020, le groupe a entrepris une transformation digitale de son organisation et de ses process pour accélérer son développement. AC Environnement construit une offre énergie portée par les agences de son réseau pour intervenir sur tous les champs que sont les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) pour lesquels une démarche d’accréditation a été entreprise, mais aussi sur l’audit énergétique et la délivrance de DTG (Diagnostic Technique Global). Avec cet élan autour de la rénovation des logements, AC Environnement prévoit d’augmenter son CA de 20 % sur ce segment de marché. Pour poursuivre sa croissance, l’enjeu majeur est un enjeu de ressources humaines : comment faire pour construire une main d’œuvre qui soit qualifiée, pérenne, au service de ses clients. La réponse est pour moi triple : agir sur le recrutement d’une part, la rétention d’autre part, le recalibrage enfin. En mai 2021, le groupe a lancé une nouvelle filiale dédiée à la digitalisation du bâtiment, nommée DIGILIANCE. Via DIGILIANCE, AC Environnement propose une solution technique permettant d’intégrer l’ensemble des données disponibles quelle que soit leur provenance et libre d’accès pour ses clients afin qu’ils puissent gérer eux-mêmes le carnet numérique de leur bâtiment. 

Quelle est votre implication dans la filière ?

Depuis décembre 2021, AC Environnement fait partie des 7 membres fondateurs de SIDIANE le Syndicat Interprofessionnel du Diagnostic Immobilier, de l’Analyse et de la Numérisation de l’Existant. Tous ensemble au sein de SIDIANE, avec tous ceux qui nous rejoindront, nous aurons la possibilité de mieux nous faire entendre et comprendre, en premier lieu par l’État et le législateur sur tous les sujets d’intérêt général qui impactent aussi directement notre marché et nos entreprises, à commencer par la rénovation énergétique des logements et bâtiments existants. Plus globalement, avec SIDIANE, j’ai confiance pour qu’enfin notre filière se rassemble autour d’un schéma directeur qui intègre les spécificités de toutes nos entreprises et les défis à relever comme celui de la numérisation de la data technique sur le bâti qui ouvre une ère nouvelle.