LE GRAND ENTRETIENjeu. 21/04/22

Jeudi 21 avril 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Dimitri Tsygalnitzky (directeur général France, FREENOW)


FREENOW : cinq questions à Dimitri Tsygalnitzky

FREENOW est une plateforme de mobilité, offrant un service de VTC, trottinettes, vélos, scooters et voitures d’auto-partage. Dimitri Tsygalnitzky, directeur général France, revient sur le développement de cette application.

Qu’est ce que FREENOW ?

FREENOW est né de la joint-venture entre Mercedes-Benz Mobility et BMW Group rassemblant les différentes marques de mobilité sous une seule application, une seule équipe et une seule marque. FREENOW est une super-app de mobilité, qui permet aujourd’hui à 30 millions d’utilisateurs de choisir le moyen de transport qui leur convient parmi des services de VTC, mais aussi de taxis, trottinettes, vélos, scooters électriques et voitures en autopartage, pour se déplacer dans 130 villes et à travers 11 pays d’Europe. 

Quels sont les enjeux de mobilité urbaine aujourd’hui en France et à l’international ?

La mobilité urbaine fait face à de nombreux enjeux tels que la pollution, le trafic, les espaces de stationnement… qui in fine impactent la santé, la sécurité et le portefeuille des citadins. Le nombre de véhicules privés en Europe devrait continuer d’augmenter et de nécessiter des espaces de parking conséquents (on estime la part occupée par le stationnement sur les espaces publics d’environ 8 à 10% pour les métropoles). Les villes doivent aussi offrir le choix entre plusieurs options de mobilité, tout en privilégiant des solutions durables, propres et partagées plutôt qu’individuelles. 

Le futur de la mobilité urbaine doit se construire en écoutant les consommateurs. Ils veulent se rendre d’un point A à un point B, à n’importe quel moment et avec la meilleure option de mobilité disponible. En 2022, les experts s’attendent à ce que la multimodalité se généralise et que de nouveaux groupes d’utilisateurs adoptent les possibilités offertes par les services de mobilité à la demande. Chez FREENOW, nous avons lancé il y a un an notre offre de multi-mobilité et avons intégré plus de 11 000 nouveaux véhicules dans l’application, dont plus de la moitié à Paris. Une logique qui porte ses fruits puisque le nombre de trajets effectués via ces véhicules ne cesse d’augmenter.

Avez-vous des engagements pour l’environnement ?

FREENOW a une politique volontariste en matière environnementale. Début 2021, FREENOW s’est engagé à devenir la première plateforme de mobilité à être Net Zero carbone dans ses principaux marchés européens d’ici 2030. L’objectif est d’atteindre 50% des courses effectuées en véhicule 100% électrique d’ici 2025, et d’atteindre les 100% zéro émission d’ici 2030. Nous voulons inciter les utilisateurs à changer leurs habitudes pour avoir un impact positif sur les villes et les communautés, en leur apportant des options de mobilités durables et partagées.

Comment accompagnez-vous vos clients selon leur besoin ?

Aujourd’hui l’offre est très fragmentée, ce que nous proposons c’est de permettre aux usagers d’agréger différents modes de transports et de permettre leur réservation de bout en bout sur une seule et même application. Nous accompagnons aussi les entreprises pour les besoins de leurs employés, qu’ils soient professionnels ou personnels. Par exemple, grâce au mobility budget que nous proposons, faciliter la mobilité de ses employés peut devenir une vraie valeur ajoutée pour la rétention et l’attraction des talents. 

Quels sont vos prochains objectifs à court et long terme ?

En 2022, nous allons accélérer l’expansion de notre offre : étendre la gamme de moyens de mobilité ainsi que le nombre de véhicules par type de mobilité, ajouter de nouveaux services tels que le Mobility Budget ou encore des packages de services, et même intégrer de nouveaux modes de mobilité, comme par exemple les transports publics. A plus long terme, nous voulons contribuer à améliorer l’expérience en ville en proposant un écosystème de mobilité complet, en rendant la mobilité urbaine plus efficace et plus durable sans ajouter de véhicules supplémentaires sur les routes. En connectant l’offre et la demande de manière toujours plus intelligente et optimisée, nous voulons réduire les émissions de CO2 et la dépendance à la voiture individuelle.