LE GRAND ENTRETIENjeu. 09/06/22

Jeudi 9 juin 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Ghislain Guiot (Directeur Général, GD France)


GD FRANCE : cinq questions à Ghislain Guiot

Depuis 2012, GD France importe depuis l’Asie du Sud des marques reconnues et spécialisées en quads et motos. Ghislain Guiot, directeur général, détaille comment GD France a aussi lancé sa propre marque GOES Europe.

De quel constat êtes-vous parti lorsque vous avez lancé votre société ?

Le marché du quad et du quatre roues récréatif était un marché détenu par les occidentaux pendant des décennies. Au début des années 2000, des marques d’Asie du Sud ont commencé à faire leur apparition pour concurrencer ces marques établies. Nous avons vu là une superbe opportunité : devenir pionnier dans l’importation de produits d’Asie du Sud. En effet, ces nouvelles marques émergentes arrivaient avec de nouvelles technologies, plus basiques que celles proposées jusque-là mais à des prix plus accessibles. Nous étions alors capables de proposer une vraie alternative sur le marché, qui n’existait pas encore. 

Vous avez aussi créé votre propre marque : Goes. Quelle est sa plus-value ?

J’ai en effet saisi cette opportunité de nouvelles technologies à des prix plus concurrentiels pour créer une nouvelle marque européenne : GOES Europe. Un cahier des charges précis provenant du siège européen, associé à une sélection attentive de partenaires capables de produire ce que l’on souhaitait dans leurs usines en Asie du Sud, nous ont permis de créer cette nouvelle marque européenne proposant des produits (quads et buggies) avec un super rapport qualité/prix. Aujourd’hui, sur le marché du quad, six grandes marques occupent le haut du classement et se partagent le marché. Goes Europe est la seule alternative européenne pouvant proposer de tels produits.

Vous avez fait le choix de collaborer avec deux marques asiatiques renommées : CFMOTO et ZONTES. Pourquoi ?

Il était important pour nous de travailler avec des manufacturiers déjà fortement établis en Chine, et qui ont déjà fait leurs preuves, ce qui est le cas de ces 2 marques que nous représentons aujourd’hui sur le marché français. CFMOTO équipe la garde républicaine chinoise, a une Joint Venture avec la marque autrichienne KTM, et cotée à la Bourse de Shanghai depuis 2017. Zontes est une marque visionnaire, détentrice de nombreux brevets innovants, et elles ont toutes les deux une capacité à se développer impressionnante. Nous sommes persuadés que ce sont deux marques qui feront très rapidement partie des grands joueurs de demain sur le marché industriel mondial.

Vous êtes aujourd’hui leader du marché quad français depuis 2021. Comment avez-vous fait ?

Nous sommes passés numéro un des ventes sur le marché du quad français en 2021 en effet, et ceci nous le devons bien sûr au travail acharné de l’usine, de nos équipes, mais aussi et surtout grâce au bon produit. Cela fait des années que nous nous battons contre les idées préconçues de « chinoiseries », produits chinois de mauvaise qualité dans l’esprit collectif des utilisateurs. Désormais, le public connaît nos produits et nous n’avons plus à en prouver la qualité, avec la bonne offre, dans le bon réseau. Nous avons 350 revendeurs à ce jour qui représentent nos marques sur le marché français et nous ont permis d’atteindre cette place. Il faut également reconnaître que 2021 a été une année très compliquée et de nombreuses marques ont souffert de problèmes de disponibilités des composants électroniques, des transports internationaux saturés etc. Nous en avons également souffert, mais nous avons eu plus de produits disponibles que nos concurrents. Pour la moto, c’est plus récent, mais nous avons une croissance de + 300 % depuis deux ans grâce à un portfolio très large (scooter, moto, électrique…), de produits de qualité avec un niveau d’équipement exceptionnel pour un très bon prix. Par contre, cela sera plus compliqué de devenir numéro un du marché bien sûr. 

Quels sont vos prochains objectifs à court et long terme ?

Nous souhaitons faire partie du Top 10 des leaders du marché moto en France grâce à une offre alternative à ce qui existe et est très établi aujourd’hui, et surtout grâce à des marques sérieuses aux standards du marché. Aujourd’hui, nous avons toutes les cartes en main pour révolutionner le marché avec ces deux marques innovantes et performantes , mais aussi grâce à la réunification du meilleur de deux mondes (européen et asiatique) et de leur savoir-faire. Nous allons continuer le développement du groupe GD France dans tout ce qui est produit de commutation professionnel ou loisir, mais pas forcément qu’en deux et quatre roues…