LE GRAND ENTRETIENlun. 04/07/22

Lundi 4 juillet 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Thomas Rebaud (Business Angel, co-fondateur et PDG, Meero)


MEERO : cinq questions à Thomas Rebaud

Fondée en 2016, l’entreprise Meero offre aux entreprises un logiciel et une place de marché leur permettant d’améliorer la qualité de leurs visuels sur internet.

Que propose Meero ? 

Meero facilite la production, la gestion, et l’amélioration du contenu visuel présent en ligne, pour des marques et des places de marché dans le domaine de l’immobilier, du voyage, de la livraison de restauration et de la mode. Meero permet notamment aux entreprises de produire du contenu visuel standardisé en s’appuyant sur un réseau mondial de photographes. La scale up fournit également à ses clients des plateformes et solutions d’intelligence artificielle pour les aider à produire, évaluer, optimiser et améliorer leur contenu, qu’il soit créé par des photographes ou non. 

Quelle est l’histoire de la société ? 

L’aventure Meero démarre en 2016, motivée par mon envie de simplifier la vie des photographes et de leur permettre de se consacrer pleinement à leur passion : l’art et la création. En observant mon entourage, qui compte notamment un certain nombre de photographes, je me suis rendu compte que leur quotidien était plombé par de nombreuses tâches chronophages et rébarbatives qui n’avaient rien à voir avec ce qu’ils aimaient faire. Entre l’angoisse du loyer à payer, les tâches administratives, les clients à trouver et relancer, difficile de dégager du temps de cerveau disponible pour créer. Depuis, le projet a bien avancé, trois levées de fonds ont été faites, dont celle record pour l’époque de 230 millions de dollars en 2019. 450 collaborateurs travaillent chez Meero. Nous comptons plus de 10 000 clients et une communauté de 100 000 photographes dans plus de 100 pays. 

Quel est votre parcours ? 

L’histoire débute en 2007, quand j’intègre l’EMLyon Business School. Encore étudiant, j’occupe la présidence de la branche Junior de World Entrepreneurship Forum, association présente dans une quinzaine de pays visant le développement de l’entrepreneuriat comme vecteur de croissance et d’emploi dans le monde. J’y développe une solide connaissance des bonnes pratiques pour entreprendre. En 2013, mon Master 2 en poche, je monte une première société de comparateur de prêts à taux zéro qui fonctionne bien, mais ne décolle pas. Je retente donc ma chance avec Diji, une entreprise de conseil et d’ingénierie en informatique d’un nouveau genre. Et là, c’est la bonne. Les activités de Diji m'amènent à découvrir le marché de la photographie professionnelle qui n’attend qu’à être repensé et qui offre des possibilités infinies. Je le comprends bien et saisit l’opportunité en fondant Meero. 

Quelle est la vocation de Meero ? 

Aujourd’hui, que vous soyez une marque mondiale, un courtier immobilier ou n'importe quel type d'entreprise, les visuels que vous montrez à vos clients comptent bien plus que les mots que vous prononcez. Avant, une séance photo par an suffisait, mais aujourd'hui, le volume de ventes en ligne exige un afflux constant de nouveau contenu. Produire et gérer ce volume d'images est une tâche complexe, mais le plus difficile est de garder une qualité constante en respectant l'image de marque. 

Comment faites-vous gagner du temps aux photographes ? 

Via sa plateforme dédiée, Meero met en contact des photographes professionnels formés par Meero avec des clients dans le monde entier. Les clients font part de leurs besoins via la plateforme. Les photographes reçoivent une notification avec les détails de la mission et se déplacent. Ils uploadent leurs photos et vidéos sur la plateforme. Meero s’occupe de tout : la technologie opère et assure toute la post-production (retouche lumière, perspective, etc…). Les clients reçoivent le reportage clef en main sur la plateforme. Ils ne perdent pas de temps avec des tâches comme la prospection, les briefs, les relances, la retouche, les allers retours clients.