SMART MORNING SOUMIERlun. 12/09/22

Lundi 12 septembre 2022, SMART MORNING SOUMIER reçoit Julien Bruitte (co-fondateur & CEO, Origami Marketplace)


Origami Marketplace : cinq questions à Julien Bruitte

Éditeur de logiciel, Origami Marketplace, cofondée par Julien Bruitte, permet à des entreprises de déployer, sur leurs canaux, une marketplace. La spécialité de l’entreprise est de mettre son expertise au service de l’économie circulaire.

Comment a été fondée Origami Marketplace ?

Avec Vincent Pichon et Alexandre Duquenoy, nous avons créé notre première marketplace, dédiée aux objets de décoration tendances et retrogaming. Avec l'évolution exponentielle des places de marché, nous avons décidé de créer notre brique logicielle pour les entreprises et nous sommes devenus éditeur de logiciels. Désormais, nous proposons une plateforme qui permet aux entreprises de déployer simplement une marketplace adaptée à leur besoin. En quatre ans, nous sommes passés de trois à 17 collaborateurs et on dénombre aujourd’hui une trentaine de clients depuis le début de notre activité.

Comment se traduit votre engagement éco-responsable ?

Nous avons une grosse spécificité, qui est celle de l’édition de marketplaces spécialisées dans la seconde main, qui attire de plus en plus d’entreprises. En effet, notre plateforme offre la possibilité d'ajouter rapidement un espace de revente pour les particuliers. On permet à nos clients d'avoir leur propre "Le Bon Coin", personnalisé en fonction de leur secteur !

Justement, à quels secteurs vous adressez-vous ?

Nos clients sont tous issus de secteurs très différents.. Par exemple, en CtoC, on a créé Biked, la marketplace de seconde main dédiée au vélo qui est portée par Probikeshop, le leader de la vente de vélo en ligne. On a aussi développé une boutique en ligne BtoB pour une fédération sportive afin d’équiper ses clubs ou même, pour la Maif, un e-shop qui rassemble des produits de start-ups, en BtoC donc. On n'impose rien, on s'adapte au marché et on laisse notre client libre de faire l'habillage de son site, avec une expérience fluide, simple et agréable pour l’utilisateur final. On aime travailler avec des professionnels experts de leur marché, c’est cela qui fait la force d’une bonne marketplace.

Quels sont les intérêts pour une entreprise d’adopter une stratégie de seconde main ?

Certaines entreprise se freinent sur le marché de la seconde main, car elles ont peur que leurs clients se concentrent plus sur l’occasion que sur le neuf. Pourtant, adopter une stratégie RSE permet de rajeunir son audience, car la nouvelle génération consomme bien plus de produits de seconde main et est beaucoup plus sensible à ces sujets. Cela permet aussi de capter une clientèle qui n’aura pas forcément le budget pour des produits neufs. Les marques peuvent également varier les business model, avec les gains sous forme de cartes cadeaux, qui permettent de créer du nouveau trafic sur leur site. La seconde main, c’est aussi une étude de marché à ciel ouvert, qui permet de récupérer du revenu mais aussi d’en apprendre plus sur le comportement des consommateurs.

Quels sont les projets de Origami Marketplace ?

Nous souhaitons adresser et sensibiliser les entreprises qui sont sceptiques sur ces sujets, les retailers notamment. Nous accélérons également commercialement sur le concept de panier unifié qui est un savant mélange entre première main et seconde main. Pour accélérer le déploiement de notre solution sur l’ensemble du territoire français, nous finalisons une levée de fonds en septembre.