LE GRAND ENTRETIENjeu. 15/09/22

Jeudi 15 septembre 2022, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Gaël Brouard (Président, Directeur Général, COMPARECYCLE SAS)


CompaRecycle : cinq questions à Gaël Brouard

Le comparateur de reprise CompaRecycle offre aux consommateurs la possibilité de revendre au meilleur prix ses produits high-tech d’occasion à des professionnels de la reprise et du reconditionnement français ou européens.

Que propose CompaRecycle ?

CompaRecycle est un comparateur éco responsable qui permet aux consommateurs de revendre au meilleur prix son ou ses produits high tech d’occasion à des professionnels de la reprise et du reconditionnement français ou au maxima Européens. Une fois repris, les produits sont ensuite reconditionnés et remis en vente avec une garantie sur le marché français. CompaRecycle se positionne comme un facilitateur de la seconde main en proposant la meilleure offre de reprise aux consommateurs parmi 40 acteurs professionnels de la reprise sélectionnés de manière drastique. CompaRecycle propose son comparateur en point de vente Opérateur (comme Orange ) ou en GMS ( Auchan ) ou en GSS (comme fnac-Darty) ou en site à marque blanche comme Cdiscount.

Quelle est votre mission ?

Sortir les produits des tiroirs et des placards des français. D’après l’Ademe, saviez-vous que 130 millions de mobiles sont stockés dans les tiroirs des français ? Nous avons calculé, cela correspond à 12 milliards d’euros qui pourraient être donnés aux français s'ils revendaient tous les smartphones qui dorment chez eux. Si on ajoute les tablettes, les consoles, les pc et mac, on atteint les 50 milliards d’euros ! En période de crise économique, cela peut aider, sans parler de l’impact positif que cela aurait.

Quelle est l’importance du recyclage aujourd’hui ?

Au niveau écologique, nous sommes arrivés au bout d’un système de surproduction, d’hyper-consommation qui occasionne aujourd’hui des pénuries, des tensions et des impacts irréversibles. Dans un smartphone, par exemple, il y a 57 métaux dont plus d’une vingtaine issus des terres rares, certains sont totalement pénuriques. L’importance est capitale puisqu’une étude récente a démontré qu’il y avait aujourd’hui plus de métaux rares dans les produits déjà commercialisés et donc stockés chez les consommateurs que ce qu’il reste dans les mines d’extraction. En 20 ans, nous avons ponctionné beaucoup trop de ressources qui mettront des millions d’années à se reconstituer. Notre mission est donc, par le biais économique, de faire racheter au meilleur prix les produits des consommateurs pour que ces produits puissent avoir une seconde vie (un smartphone dure 8 ans mais nous les changeons en moyenne tous les 2 ans) ou pour qu’ils soient recyclés afin que les métaux rares soient réutilisés dans des nouveaux produits pour ne plus ponctionner les ressources de la planète.

Comment fonctionne CompaRecycle ?

Nous agissons sur plusieurs canaux de distribution : le web en marque blanche par exemple sur Cdiscount. Le client peut faire une simulation de reprise en répondant à 5 questions sur l’état de son produit, cela prend 2 minutes à peine, et simultanément le meilleur prix de reprise s’affiche. Si le client accepte, il reçoit un email récapitulatif de sa reprise, un bon de cession et un bon de transport prépayé. Le consommateur peut envoyer son produit via la poste ou le réseau Mondial Relay gratuitement. Une fois le produit réceptionné, si il est conforme alors le reconditionneur professionnel lui envoie un virement de la somme. En point de vente, c’est la même chose à ceci prêt que c’est le vendeur qui fait le diagnostic, une fois le diagnostic réalisé, le vendeur annonce le meilleur prix de reprise au client qui, s'il accepte, reçoit une remise ou un bon d’achat du montant immédiatement. Ensuite, CompaRecycle s’occupe de la collecte dans chaque points de vente, du dispatch et de la relivraison vers les reconditionneurs, ainsi que des flux financiers. CompaRecycle est le seul point de contact des opérateurs et des enseignes. Nous faisons aussi cela pour les flottes entreprises, de la TPE à celle du CAC40 en valorisant au mieux la flotte de produits à reprendre.

Quels sont vos prochains objectifs à court et long terme ?

Nous allons accélérer fortement sur le digital à court terme, en scellant des nouveaux partenariats et en proposant un service innovant avec un partenaire de choix. Nous allons à long terme ouvrir sur d’autres catégories que le High tech en allant dans beaucoup de domaines où la seconde main et le reconditionnement sont possibles. Nous souhaitons aussi accélérer notre développement dans des pays européens matures sur la reprise et le reconditionnement comme le Portugal, l’Allemagne, la Suisse, la Pologne ou encore la Roumanie.