SMART @WORKsam. 17/09/22

Samedi 17 septembre 2022, SMART @WORK reçoit Thibault Péant (CPO, Mistertemp' group) , Antoine Compin (Directeur Général, Manutan France) et Antoine Dhillon (Regional VP Europe du Sud, Gtmhub)


Excellence opérationnelle : focus sur la méthode OKR

La méthode OKR (Objectives Key Results) a été développée dans les années 50 par Andy Grove, alors CEO d'Intel. Cette technique vise à aligner l’ensemble des équipes d’une entreprise autour d’objectifs communs .

Cette méthode doit son succès à Google qui l’a introduite dans son organisation dans les années 2 000. “Aujourd’hui les entreprises y viennent de façon assez massive !” constate Antoine Dhillon, Regional VP Europe du Sud de Gtmhub, un éditeur de solutions OKR.

Mais quels sont les objectifs de cette technique de pilotage managérial ? “OKR c’est un peu le chaînon manquant entre une vision high level d’une stratégie d’entreprise et sa déclinaison opérationnelle auprès des équipes”, explique-t-il. “Comment moi, en tant que collaborateur dans une équipe X ou Y, je peux m’approprier et je peux être certain, que ce que je fais est aligné avec les objectifs stratégiques de l’entreprise ?”. La méthode OKR cherche donc à connecter les équipes et les collaborateurs à la vision du top management.

Pour cela les équipes dirigeantes fixent des objectifs qualitatifs plutôt que quantitatifs. “Ces “key results” sont des points de passages qui permettent de mesurer l’accomplissement de l’objectif”, indique Antoine Dhillon. “C’est un peu “le Waze” des organisations”.

Comment mettre en place la méthode OKR ?  

Cette méthode, le groupe Mistertemp, une agence d'intérim digital créée en 2009, l’a mise en place dans son organisation avec des résultats encourageants. 

“Nous devons intégrer près de 150 personnes cette année et on avait un enjeu de communiquer notre ambition de croissance, de pouvoir l’intégrer et la diffuser dans les équipes” raconte Thibault Péant, le directeur produit de Mistertemp. 

“La méthode OKR qui permet à la fois d’avoir à la fois ambition, transparence sur les enjeux et les objectifs (...) mais aussi une cohérence et un alignement de l’ensemble des équipes, est très efficace”, assure-t-il.

Pour Antoine Compin, le directeur général du groupe Manutan, une entreprise spécialisée dans le e-commerce BtoB, qui a elle aussi adopté cette méthode managériale, c’est avant tout une question de conviction. 

“On s’est rendu compte lorsque l’on a commencé à défricher les objectifs de certaines équipes, qu’il était important de repartir d’une vision beaucoup macro, de définir clairement la mission de l'entreprise", explique-t-il. “ C’est là que l’on a défini cinq objectifs, qui sont donc des ambitions qualitatives. À partir de cela, nous avons travaillé les résultats clés permettant d’atteindre notre ambition”.

L’une des vocations du groupe Manupan concerne justement la responsabilité environnementale. Un objectif qui est pourtant difficilement mesurable. “Le résultat clé qui va être dans cette ambition-là, va être par exemple de définir un pourcentage ambitieux de vente de produits responsables, dans notre chiffre d'affaires", explique Antoine Compin. 

“Si nous y parvenons nous contribuerons à notre objectif qui est de faire de Manutan une entreprise plus responsable”.