Markets Focus du mardi 4 mai 2021

SMART WORLDDurée : 6m

SMART WORLD du 4 mai 2021

Les banques contre-attaquent !

Les trente plus grandes banques européennes se liguent contre les géants américains de paiements.

L’idée est 100% claire, c’est celle de former un autre géant capable de briser cet oligopole américain. Un oligopole constitué de PayPal, Mastercard, Visa et Apple. À la manœuvre, une société basée à Bruxelles, elle est composée de 40 experts en paiement. Elle a jusqu'en septembre pour mener son projet à bien.

Ce projet est donc paneuropéen, et le but c’est de créer un service de paiement qui comprendra plusieurs fonctions :   

- Le paiement en ligne
- En magasin
- Le règlement de factures entre particuliers
- Le retrait d’espèces aux bornes automatiques   

Parmi les banques qui composent cette ligue, on trouve entre autres : Deutsche Bank, BNP Paribas, ING, UniCredit et Santander. C’est du sérieux puisque le projet est soutenu par la Commission européenne + les régulateurs de la zone euro. D’après le président de cette initiative - Joachim Schmalzl - le projet a reçu plus de : 30 millions d'euros de ses bailleurs de fonds.  

Il manque encore des fonds pour que le projet aboutisse pour de bon, il devrait se débloquer après l’été. On parle de plusieurs milliards d'euros. Sinon, il y’aura sans doute deux étapes. Début 2022, les premières applications de paiements électroniques en temps réel pourraient voir le jour. Puis un outil de paiement plus large devrait suivre la même année, au second semestre.   

Il y’a eu bien d’autres tentatives visant à contrer cette suprématie américaine, mais elles ont toutes échoué. En 2011, il y’a eu le « projet Monnet », il était soutenu par 24 banques européennes, et il a terminé en gros flop pour deux raisons principales :   

1- Il manquait de soutien politique
2 -Le modèle commercial n’était pas viable  

Aujourd’hui, plusieurs pays européens disposent de solutions de paiements, mais aucune ne s’étend à un autre pays, d’où la nécessité de mutualiser leurs forces.