Jeudi 3 juin 2021, SMART JOB reçoit Jean-Marc Guillevic (DRH, Siemens)

    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

Siemens : maintenir “quoi qu’il en coûte” le lien social

Siemens est une entreprise qui a continué d’embaucher en 2020 malgré la crise Covid. Il y a environ 75 postes ouverts en CDI et une soixantaine de postes en alternance, en France.

Mars 2020, début de la pandémie, premier confinement. Des employés encore sur les sites de travail. Jean-Marc Guillevic, le DRH de Siemens, explique : “À l’aune de la crise, on a vu une petite décroissance de notre activité. Ce que l’on a commencé à faire, ce sont des classes virtuelles de formation. On les a montées avec le service de formation interne. On a monté une stratégie parce que l’on commençait à voir le confinement arriver rapidement (la seconde vague).” Il poursuit : “Le premier point qui nous a paru essentiel, c’est la sécurité physique et morale de nos collaborateurs. Physique parce qu’on a commandé très vite du matériel afin que nos collaborateurs puissent intervenir en toute sécurité auprès de nos clients. Pendant le confinement, la vie des bâtiments se poursuivait (sécurité incendie par exemple, essentielle). Et donc, nous avons monté des protocoles avec nos partenaires sociaux, avec nos clients. Le protocole était respecté, il y avait une intervention, et s’il n’était pas respecté il n’y avait pas d’intervention. C’était sans concession. La sécurité morale aussi parce que nos collaborateurs avaient besoin de vision : on a mis en place des exercices de communication avec eux, via des visios, nous avons aussi organisé des petits-déjeuners et déjeuners virtuels. C’était essentiel de maintenir “quoi qu’il en coûte” ce lien social.”

Pendant le confinement, la société Siemens remarque assez rapidement la demande émergente de caméras thermiques et très vite, se met au service des clients en proposant le produit à la vente. Jean-Marc Guillevic raconte une anecdote à ce propos : “notre service commercial s’est mis au rendez-vous de nos clients et on a pu vendre des caméras thermiques. On a pivoté, on a réussi à faire de la vente la dessus et les services commercial et de technique ont été absolument remarquables. On a équipé nous-même certains de nos sites en caméras thermiques.”

Le retour au bureau et l’arrêt du télétravail sont programmés pour le 9 juin dans le plan de déconfinement du Gouvernement. Pour les DRH, c’est une crise sans précédent qui a fait surface. “Des crises, j’en ai connu, c’est d’ailleurs le propre de la vie d’une entreprise. Mais une pandémie mondiale pareille, non.” appuie le DRH de Siemens, il est l’invité de Smart Job. 

Pauline GRATELLE