SMART TECH du 9 juin 2021

    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

DEMAIN, TOUS MINEUR EN CRYPTO MONNAIE ?

Le constructeur canadien Daymak vient de présenter son dernier modèle de voiture électrique. Spiritus, un modèle 3 roues, c’est sa spécialité. Mais surtout, dans ce nouveau modèle, il y a une fonctionnalité surprenante ! Selon le constructeur, ce sera la première voiture capable de miner des crypto-monnaies !

La crypto-monnaie fonctionne en blockchain, c'est-à -dire par bloc de transaction. Puisqu’il n’y a pas d’autorité centrale, chaque bloc contient l’historique complet de tous les échanges réalisés. 

Il faut donc, grâce à des calculs complexes, garantir l’intégrité des ces blocs. C’est ce qu’on appelle miner ! Créer et sécuriser des blocs.

Le minage n’est généralement pas très rentable pour les particuliers.

Car je le rappelle les mineurs sont payés ! Ce qui rend tout de suite le minage plus attrayant.

Le problème c’est que de tels calculs sont trop gourmands en énergies, donc reviennent plus cher au particulier que le bénéfice qu’il en retire.

C’est là qu’intervient le constructeur automobile canadien ! 

Le véhicule embarquera une plateforme informatique basée sur un processeur graphique (GPU).

Ce processeur sera capable d'offrir la puissance de calcul nécessaire à l'extraction de monnaie numérique. 

Le minage se fera lorsque la Spiritus sera stationnée et en charge.

C'est-à-dire soit branchée au secteur, soit sur une station de recharge sans fil conçue par Daymak ou même lorsqu'elle sera en charge via ses panneaux solaires intégrés. 

Alors, les panneaux solaires c'est un peu pour le prestige…. Car miner entraîne une consommation d'énergie élevée. 

Ce qui veut dire à la fois qu’on n’est pas certain que toute l'énergie solaire d’une seule voiture soit suffisante, ni qu’on va contrebalancer l’impact écologique de cette activité.

Pour autant les mineurs privilégient une énergie propre alors cette option pourra séduire les futurs acquéreurs.

Un réseau automobile de blockchain

Donc l’idée c’est que chaque Spiritus sera un nœud de la blockchain que Daymak compte mettre en place et l’automobiliste disposera d'un portefeuille numérique pour stocker les devises.

Est-ce qu’il disposera d’un portefeuille d’office, on ne sait pas exactement encore.

Mais la visions du constructeur va encore plus loin : 

Il envisage un avenir où les péages d'autoroute, le stationnement et la commande au drive seront payés directement à la volée avec des crypto-monnaies.

Le lancement de la Spiritus Ultimate est prévu en 2023, mais elle est déjà disponible en précommande au tarif de 149 000 dollars, environ 123 000 euros.

Un premier prototype prévu en septembre va sortir, de quoi prouver l’efficacité ou non de ce nouveau service.

Si d’ici là, Elon Musk n’a pas fait couler la cryptomonnaie… 

Cécilia Severi