SMART WORLD du 18 juin 2021

Semi-conducteurs : la production s'active en Chine

La Chine a mis les bouchée double pour la production de semi-conducteurs

La production chinoise de semi-conducteurs atteint un record alors que le secteur se développe. La Chine a produit environ 30 milliards de puces en mai, soit un bond de près de 38 % par rapport à la même période l'an dernier, selon les chiffres de Bloomberg. C’est un record pour ce secteur en pleine expansion. Pour l’instant, la production totale chinoise a atteint 140 milliards d'unités. Le pays cherche à réduire sa dépendance à l'égard de la technologie internationale.

 

La Chine vient de nommer un lieutenant particulièrement efficace pour mener l’affaire. Xi Jinping a choisi Liu He pour cette mission, jusqu’alors vice-premier ministre de la République populaire de Chine. Ce qui annonce que ce dossier est une priorité du gouvernement. Les sanctions, qui ont émergé pendant la présidence de Donald Trump, ont étouffé les activités technologiques chinoise, touchant notamment Huawei. Selon les chiffres du Monde, la Chine ne produit que 15,9 % des puces qu’elle consomme, dont seulement 6 % sont élaborées par des entreprises chinoises. Les semi-conducteurs représentent le premier poste d’importations de la Chine, pour un budget de 350 milliards de dollars (290 milliards d’euros) en 2020. La Chine cherche absolument à être autonome sur le secteur. En mars dernier, elle a approuvé son 14e plan quinquennal. Il prévoit 1 400 milliards de yuans (180 milliards d’euros) destinés au coup boost de cette production.  

Que ce soit dans l’automobile, pour les ordinateurs, les montres connectées…la demande monte en flèche. Selon le World semiconductor trade statistics, le marché mondial des puces augmentera de 19,7 % en 202. Cela correspond à un marché de 527 milliards de dollars. En 2021, l'Asie-Pacifique (y compris la Chine) devrait afficher le taux de croissance le plus élevé avec une hausse de revenus de 23,5%. Ils seront suivis de l'Europe avec une progression de 21,1%. Et la concurrence sera rude : début juin, le Sénat américain a adopté un projet de loi offrant 52 milliards de dollars pour renforcer la fabrication nationale de ces puces.

Sibylle Aoudjhane