L'invitéSMART IMPACTlun. 21/06/21

Lundi 21 juin 2021, SMART IMPACT reçoit Nicolas Rault (Dirigeant, Fonds Groupe Vert)


Le fond de collecte du Groupe Vert finance des bateaux dépollueurs.

Groupe Vert est un réseau d’entreprise de propreté qui rassemble une dizaine de sociétés membres sur la région Bretagne. Dernièrement, le groupe a lancé son fonds de dotation vert. Cette collecte a pour but de lutter contre la destruction de la biodiversité. Le premier plan d’attaque sera destiné à la dépollution des océans.

Sensibiliser les partenaires : c’est l’ambition du Groupe Vert. Il souhaite réunir ses clients et collaborateurs autour d’un seul et même combat, la préservation de l’environnement. «On a créé le fonds en janvier 2021. Nous avons commencé la campagne de collecte d’argent auprès de nos clients, nos partenaires et salariés pour acheter des bateaux dépollueurs qu’on donnera à la collectivité», explique Nicolas Rault, le dirigeant du fonds Groupe Vert.

Depuis sa mise en place, le fonds a récolté la somme de 100 000 euros sur les 150 000 euros qu’il faut débourser pour s’offrir un bateau dépollueur. Mais auprès de qui le groupe se finance-t-il ? Nicolas Rault y répond : « Ce sont principalement des dons d’entreprises, de professionnels. On a des cagnottes de participation et un site web. On n’a pas encore eu de fonds publics. On commence tout juste les campagnes de commercialisation. »

Les partenaires sont au cœur du projet. Ils ont une place prépondérante dans l’association qui va bien au-delà de la dimension financière. « Pour les entreprises, ce projet est en adéquation avec leurs engagements RSE. Il n’y a pas qu’un esprit de communication, il y a aussi et surtout un esprit de solidarité », explique-t-il.

« Le bateau est prévu pour une mise à l’eau avant septembre 2021. Le premier bateau va être donné à la Chambre de Commerce et d’Industrie des Côtes d’Armor. Il y a une convention d’utilisation, ils devront nous soumettre un rapport biannuel des côtes qui ont été dépolluées et de la quantité de déchets ramassée», poursuit-il. 

Le Groupe Vert ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, il souhaite prochainement financer un deuxième bateau au département du Finistère et un troisième au Morbihan. Puis dans un futur proche, se développer sur la côte Aquitaine. 

Louison Guegaden