Key Figure du jeudi 24 juin 2021

SMART WORLDDurée : 3m

SMART WORLD du 24 juin 2021

Les villes les plus chères pour les expats

Certaines villes sont particulièrement chères pour les expatriés

Et Hong Kong a perdu sa première place pour une ville au Turkménistan : Achgabat. Dans le classement Mercer du coût de la vie 2021, la capitale d’asie centrale est la ville la plus chère pour les employés internationaux. Le cabinet de conseil explique le coût de la vie d’Achgabat en raison d’une forte poussée d’inflation, fixée à 8 % par le FMI pour l’année 2020 par rapport à 2019. “Le Turkménistan connaît une énorme crise économique et sociale combinée à une hyperinflation. Le volume des produits alimentaires importés a diminué en raison de l'absence de devises étrangères dans le pays. Cela a entraîné de nouvelles pénuries. Il y a maintenant par exemple moins de pain, de farine, d'huile végétale et d'œufs disponibles”, explique Mercer. En effet, la monnaie turkmène, le manat conserve un taux officiel de 3,5 manats pour 1 dollar. Mais la monnaie nationale continue de s’affaiblir par rapport au dollar sur le marché noir, à 27 manats /USD (en décembre 2020). Les employés turkmènes payés en devises étrangères ne peuvent donc plus retirer leurs salaires en dollars mais peuvent le faire en monnaie nationale au taux officiel. 

Beyrouth prend la troisième place, gagnant 42 positions dans le classement, en raison de la dépression économique grave et généralisée causée par l'escalade de plusieurs évènements, la plus grande crise financière du pays, la COVID-19, et l'explosion du port de Beyrouth en 2020. Suivent ensuite Tokyo et Zurich, Shanghai, Singapour, Genève, Beijing et Berne. Il y a tout de même 3 villes suisses dans le top 10. A l’inverse, les villes les moins chères du monde pour les employés internationaux sont Tbilissi (Georgie), Lusaka (Zambie) et Bishkek (Kirghizstan). 

New York reste la ville la plus chère de son pays mais a baissé de 8 places pour atteindre la 14ème. Aux Etats-Unis, les villes ont tendance à baisser, “principalement en raison des fluctuations monétaires entre mars 2020 et mars 2021, malgré l'inflation croissante des biens et services dans le pays”. Côté Europe, Copenhague dépasse Londres, respectivement 16 ème et 18ème sur le classement. Paris affiche quant à elle une remontée impressionnante de la 50ème à la 33ème place. Pour Mercer, le classement a pour but d’aider les multinationales et les gouvernements à déterminer les stratégies de rémunération de leurs salariés expatriés. 

Sibylle Aoudjhane