Tech talkSMART TECHmar. 29/06/21

Mardi 29 juin 2021, SMART TECH reçoit Baptiste Michel (co-fondateur, BAM) et Rémi Girault (Directeur HMD France, Nokia)


Le Mobile World Congress 2021 ouvre ses portes à Barcelone

Après l’annulation de son édition 2020 et un premier report de celle de 2021, le Salon mondial du mobile a finalement débuté lundi 28 juin à Barcelone. Cette année, le MWC a adopté un format hybride, avec une partie en présentiel, avec une jauge de 50 000 visiteurs, et une partie en visioconférence.

Malgré un protocole sanitaire très strict, qui impose aux visiteurs de fournir un test PCR négatif pour accéder au salon et de porter un masque FFP2 au cours de leurs allées et venues, de nombreux géants de la Tech ont décidé de ne pas se rendre à Barcelone cette année. C’est le cas de HMD, une entreprise finlandaise qui détient la licence Nokia pour les téléphones, les tablettes et les accessoires. “C’est un choix délibéré de notre part de ne pas assister au Mobile World Congress”, indique Rémi Girault le directeur de HMD France, “la raison est simple : l’année dernière ce salon a été annulé, cette année il a été reporté, donc compte tenu de la situation sanitaire actuelle nous n’avons pas souhaité y participer. C’est un investissement colossal et il faut donc un retour sur investissement, or cette année il y a moins de visiteurs et moins d'intérêts en général pour les salons”, explique-t-il.

L’existence des salons est-elle pour autant remise en question ? "Personnellement j’ai observé il y a quelques années, que certains salons qui se tenaient en France ont disparu du jour au lendemain sans être remplacés (...) je ne pense pas que le MWC va continuer sous son format actuel, les annonces se faisaient historiquement à ce salon mais maintenant elles sont de plus en plus décalées et réalisées lors de conférences organisées par les entreprises”, remarque Rémi Girault. 

Pour Baptiste Michel, le co-fondateur de BAM, un acteur français dans le développement des applications mobiles et multiplateforme, le format hybride qui inclut présence sur site et conférences possèdent de nombreux avantages : “ce format est intéressant parce que c’est une voie de développement pour le futur du MWC, car au lieu d'accueillir 100 000 personnes comme c’est le cas habituellement sur ce salon, le monde entier va pouvoir assister assez facilement aux différentes conférences qui sont proposées et cela permet aussi de ventiler les annonces des opérateurs, des constructeurs et des acteurs du mobile”, pense-t-il.

Côme Dubois