Grand EntretienSMART JOBmar. 29/06/21

Mardi 29 juin 2021, SMART JOB reçoit Denis Payre (President, Nature and People First)


Denis Payre, entrepreneur militant

Dans SMART JOB, c’est un grand entretien à la rencontre d’un entrepreneur militant, Denis Payre, Président et CEO de Nature and People First, Fondateur de CroissancePlus et auteur de "Le Contrat Mondial : Pour que l'humain et la nature soient enfin au cœur de la mondialisation" aux éditions First.

Préserver les classes populaires et souveraineté sont les maîtres mots de Denis Payre. Au programme de cet entretien : économie mondiale, libre-échange, emplois manufacturiers et souveraineté industrielle. Ces sujets suscitent de vives inquiétudes. 

Il explique les choix de ces sujets, qui sont portés dans son livre : “J’ai voulu prendre la parole pour raconter ce que j’avais vu, en matière de transition énergétique en particulier. Je développe des solutions de stockage d’énergie depuis quelques années, à base d’eau, de solutions en circuits fermés, de solutions industrielles avec des turbines hydroélectriques pour gérer l’intermittence des énergies renouvelables : on n’a pas toujours du soleil, on n’a pas toujours du vent. On est en compétition directe avec des solutions qui sont fabriquées dans les pays émergents et en particulier, en Chine.”

Mais Denis Payre ne s’est pas contenté de créer richesse, valeur et emplois. Il a envie de prendre sa place dans le débat économico-politique. Il appuie : “C’est complètement vrai. Je n’ai jamais réussi à n’être qu’un entrepreneur. J’ai toujours eu besoin d’être aussi un militant. Je voyais des situations qui me semblaient inacceptables, ce qui était le cas au moment de la création de CroissancePlus où nos entreprises étaient menacées dans leur existence même par une loi qui pénalisait les stock-options. Cela pouvait faire passer l’entreprise du profit à la perte et cela démotivait les employés que l’on cherchait à associer à la création de richesse.”

Sur les emplois manufacturiers, pas plus tard qu’hier, Emmanuel Macron est allé à Douai pour inaugurer une usine de batteries. L’actionnaire principal de ce site est Envision (qui a investi 2 milliards d’euros pour son implantation), société chinoise possédant une filiale japonaise et des parts chez Nissan. Grâce à cette usine de batteries vont être créés 2 500 emplois. Denis Payre, est très clair : “Les 2 500 emplois créés en France, c’est une réalité et c’est une très bonne chose.” Il poursuit : “Mais ce que montre cet accord, c’est que les savoir-faire en matière de transition énergétique, aujourd’hui, sont principalement en Chine !” Il précise en donnant des exemples très concrets : “73% des cellules des batteries au lithium sont fabriquées en Chine. Nous, on va faire de l’assemblage en important ces cellules. Toutes ces gigafactories, c’est très bien, cela crée quand même de l’emploi industriel, mais l’essentiel de la valeur ajoutée reste en Chine. 73% des panneaux photovoltaïques sont fabriqués en Chine aussi, par de la main-d'œuvre ouighoure en partie. Quand l’on regarde la liste des dix premiers fabricants d’éoliennes au monde, il y a sept entreprises chinoises. On voit bien que la Chine a pris un leadership considérable.”

Pauline Gratelle