LE GRAND ENTRETIEN

Le Grand Entretien de Marvin Trovato (GoStudent) par Michel DenisotDurée : 11m

Vendredi 23 juillet 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Marvin Trovato (Directeur France, GoStudent)

GoStudent : cinq questions à Marvin Trovato

Cette plateforme en ligne trouve le professeur idéal pour chaque élève, en fonction de ses besoins et de sa personnalité, avec pour but de l’accompagner de façon individualisée tout au long de sa scolarité.

Qu'est-ce que GoStudent ?

GoStudent est une entreprise de la EdTech spécialisée dans les cours particuliers en ligne, qui est implantée en France depuis octobre 2020. Notre mission chez GoStudent est de construire la première école mondiale. Nous voulons aider les parents à développer tout le potentiel de leur enfant, pour lui donner accès plus tard à toutes ses ambitions. Concrètement, nous trouvons le professeur idéal pour chaque enfant en fonction de ses besoins et de sa personnalité avec pour but de l’accompagner de façon individualisée, via notre plateforme en ligne, tout au long de sa scolarité.

Quels sont les bénéfices de l'enseignement en ligne ?

Les bénéfices d’un enseignement en ligne sont divers. Grâce au numérique, nous levons tous les freins géographiques pour pouvoir mettre en relation chaque élève avec le professeur qui lui correspond le mieux. Les cours sont donnés dans une classe virtuelle qui permet un environnement d’apprentissage idéal : une relation hyper-individualisée, des outils digitaux adaptés et amusants pour les enfants et enfin un suivi et une transparence pour les parents. De plus, les cours particuliers en ligne sont faciles et rapides à mettre en place notamment pour les parents qui peuvent compter sur GoStudent pour leur adresser le meilleur tuteur parmi des centaines de professeurs préalablement certifiés.

Comment trouvez-vous le meilleur tuteur pour chaque élève ?

Tout d’abord, il faut savoir que nous sommes très sélectifs sur le processus d’entrée dans notre communauté de tuteurs et nous acceptons seulement 5% des candidats. Nous portons beaucoup d’attention sur le niveau d’enseignement mais aussi sur l’engagement et la passion de chaque professeur. Ensuite, lorsqu'une famille nous contacte, nos responsables pédagogiques vont dessiner le profil de l’enfant en fonction de sa personnalité, de ses centres d’intérêts, de ses difficultés/facilités, de ses objectifs d’apprentissage. En fonction de ces critères, ils attribuent un tuteur pour une première leçon d’essai. Celui-ci a ensuite vocation à accompagner l’enfant sur 6, 12 ou 24 mois. GoStudent va au-delà du simple soutien scolaire/aide aux devoirs et privilégie un accompagnement sur le long terme. Les élèves sont souvent accompagnés sur plusieurs matières par des tuteurs qui deviennent aussi petit à petit des mentors. Nous nous positionnons vraiment comme un partenaire pour les familles.

Comment vous positionnez-vous par rapport aux écoles ?

GoStudent souhaite venir en complément du système scolaire traditionnel. Nous voulons soutenir l'apprentissage des enfants, au-delà de leur scolarité ordinaire, en offrant des cours individualisés en fonction de leur niveau et de leurs intérêts personnels. Nous prônons aussi de nouvelles méthodes d’enseignement qui pourraient inspirer le corps professoral actuel. Par exemple, nous avons récemment mené une étude en utilisant l’intelligence artificielle qui a démontré la corrélation des émotions entre le professeur et l’élève, qui permettrait d'accroître les résultats d’apprentissage. Nous souhaitons façonner et faire évoluer l’environnement d’apprentissage des élèves pour de meilleurs résultats.

Quelles sont les perspectives de développement de GoStudent en France et à l'international ?

Ces derniers mois notre croissance a été exponentielle. Nous sommes passés de 0 à 100 salariés, basés à Lyon, en quelques mois seulement et nous comptons déjà 75 000 leçons réservées par mois sur le marché francophone. En France, nous visons de doubler notre effectif d’ici la fin de l’année et de nous faire connaître davantage auprès des familles. Pour cela, nous menons des partenariats de proximité avec par exemple des fédérations sportives nationales. Nous visons aussi à moyen terme d’intégrer de nouveaux services comme le conseil d’orientation ou la conception de contenus pédagogiques. Sur le plan international, nous avons atteint il y a quelques jours le statut de licorne européenne dans le domaine de la EdTech après une levée de fonds en série C de 205 millions d’euros. Cela va notamment nous permettre de développer notre expansion au-delà de l’Europe avec plus d’une vingtaine de pays couverts d’ici la fin de l’année. Encore une fois, notre mission est de construire la première école mondiale !