Mardi 20 juillet 2021, SMART IMPACT reçoit Sandrine Sommer (Directrice du Développement Durable, Maison Hennessy)

+ plus
    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

La Maison Hennessy s’engage dans une viticulture durable

Spécialiste et leader du cognac, la luxueuse Maison Hennessy conserve son savoir-faire traditionnel vieux de deux siècles mais s’engage à l’harmoniser avec une nouvelle stratégie RSE plus durable et plus engagée. Quand l’univers des spiritueux voit la vie en vert…

“Depuis 20 ans, les engagements environnementaux, sociaux et sociétaux de la Maison Hennessy s’accélèrent,” introduit Sandrine Sommer, la directrice du développement durable de la Maison. Un virage RSE qui a pour origine une certification, “le point de départ de nos engagements RSE est la certification environnementale ISO 14001 que nous avons obtenu il y a 20 ans et nous étions la première Maison à adhérer à cette norme.” De ce point de départ a découlé de nombreuses résolutions environnementales dont un plan de décarbonisation décrit comme “ultra-ambitieux” par Sandrine Sommer. “C’est ultra ambitieux, on en a bien conscience et c’est notre volonté. On s’est fixé un objectif de réduction de 50% de nos émissions carbones par rapport à notre bilan de 2019. On veut que tout le circuit de notre production se sente impliqué dans ce plan.” La maison Hennessy se fait épauler par le groupe LVMH pour mener à bien sa transition verte. 

Une transition qui s’étend sur l'entièreté de la chaîne de production, du traitement de la terre à l’arrivage du produit chez le client, “en ce qui concerne nos terres, on a une certification propre au cognac qui s’appelle la CEC. On accompagne l’ensemble de nos viticulteurs à en être également titulaire. On met en place d’autres leviers comme la pulvérisation confinée ou la réduction des pesticides et notamment des herbicides.” Viticulture engagée et biologique : le premier n’implique pas le second d’après Sandrine Sommer. “Nous, nous sommes partis sur des pratiques d’agroforesteries. L’idée est de redonner plus à la terre que ce qu’on lui prend. On s’est fixé deux objectifs : sur notre propre territoire, on s’engage à planter plus de 1000 km de haie. Puis, on souhaite reboiser 50 000 hectares de forêt partout dans le monde et cela en partenariat avec reforest’action.” 

Autre engagement en aval de la chaîne de valeur, sur le transport des marchandises : “99% de nos produits sont exportés. On se doit de les transporter de la manière la plus propre possible. On a fait le choix de le faire par bateau, mode de transport bien plus vertueux que l’avion. Pour aller plus loin, on s’est dernièrement engagé avec Neoline pour construire un cargo à voile”, déclare-t-elle. L’objectif étant que, fin 2023, 10% des marchandises de la Maison prennent le large en direction des État-Unies grâce au vent.

Louison Guegaden