Jeudi 22 juillet 2021, SMART IMPACT reçoit Fabio Rinaldi (Président du Directoire, BigMat France)

    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

Aides à la rénovation : 66% des artisans ne se sentent pas légitimes d’en parler à leurs clients

Le secteur du bâtiment est indéniablement le premier poste de consommation d’énergie en France. La transition énergétique du BTP, favorisée par de nombreux dispositifs d’Etat, se heurte à une incompréhension de la part de ses artisans... eux qui pourtant sont en première ligne de front, comment mieux les armer ?

Un sentiment d’illégitimité de la part des artisans du BTP pour les problématiques RSE : c’est le constat relaté par BigMat France, première enseigne européenne de distribution de matériaux pour la construction des bâtiments, lors d’une étude réalisée par OpinionWay. Inquiétant ? Non, encourageant d’après Fabio Rinaldi, Président du Directoire de BigMat France, car les dispositifs d’incitation à la transition énergétique dans le secteur sont de plus en plus nombreux, “on part sur une base qui suscite l'enthousiasme. On a un plan de relance de 200 milliards d’euros divisé en trois parties. 7 milliards d’euros sont destinés à ce qui concerne l'écologie et la rénovation énergétique.” 

Des aides publiques factuelles mais pas assez prescrites par les artisans aux clients. “Pour les artisans, il faut simplifier l’explication et le suivi de dossier pour qu’ils puissent relayer l’information auprès des clients. (..) Le dispositif touche à l’ensemble de la profession, le chauffage, l’éclairage, l’innovation : c’est dans ces secteurs-là qu’il va falloir faire preuve de pédagogie.” Plus concrètement, “la sensibilisation passe par de la communication sur nos points de vente, par la formation de nos équipes et par l’accompagnement de ces entreprises. Par exemple, un adhérent en Vendée a ouvert un point de vente dédié à l’efficacité énergétique dans un centre commercial,” développe Fabio Rinaldi. 

Les Français plus largement sont dans l’ignorance de ces dispositifs : 76% d’entre eux se disent mal renseignés. Le défi : bâtir une chaîne d’information, “l’étude effectuée l’année dernière montrait que c’est la proximité, c’est le bouche à oreille qui pallie ces limites et il se fait par le biais de l’artisanat,” précise-t-il. 

La transition énergétique est un levier d’efficacité économique, les entreprises du BTP en sont de plus en plus conscientes. Ce qui s’avère être plutôt encourageant pour la suite du processus d’inclusion de ces mesures. “70% d’entre eux disent qu’ils agissent déjà pour l’efficacité énergétique. Aujourd’hui, on est dans une situation d’un marché dynamique, dans une période de transition. Les artisans se sentent promoteurs mais ils ont encore peur,” informe Fabio Rinaldi. Le but étant de faire des artisans de demain les réels ambassadeurs de la transition énergétique.

Louison Guegaden