Vendredi 23 juillet 2021, SMART IMPACT reçoit Mathilde Lefrançois (Cofondatrice, Farmitoo)

    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

Farmitoo, le supermarché en ligne des agriculteurs

À bas les intermédiaires dans le secteur agricole ! Farmitoo est un site de vente en ligne d’équipement agricole qui s’approvisionne directement auprès des fabricants. Les avantages ? Gain de temps et contrôle des prix plus poussé. La start-up vient tout juste de lever 10 millions d’euros supplémentaires pour continuer son ascension.

Céréalier, viticulteur, maraîcher, éleveur…. tous sont concernés par l’offre de Farmitoo. Deux constats font la genèse de la startup, “le secteur agricole a beaucoup d'intermédiaires, souvent deux à trois intermédiaires entre le fabricant et l’agriculteur. Aujourd’hui, les agriculteurs vont chez leurs concessionnaires pour acheter leurs matériels agricoles mais les prix sont un peu opaques,” informe Mathilde Lefrançois, cofondatrice de Farmitoo. Qui dit hausse du nombre d'intermédiaires, dit aussi perte de temps et d’argent pour les agriculteurs, “c’est un secteur assez traditionnel, les fabricants sont habitués à travailler avec des importateurs, des distributeurs, des coopératives agricoles. Donc le matériel transite entre chaque intermédiaire, avant d’arriver à l’agriculteur et ça rend le produit plus coûteux en bout de chaîne avec une offre souvent réduite.” Elle poursuit, “l’agriculteur prend en moyenne une demi-journée par semaine à aller s’approvisionner chez son concessionnaire.” La transparence : une autre promesse de la Startup, “tous nos prix sont affichés, ce n’est pas toujours le cas en concession agricole,” précise Mathilde Lefrançois. 

Des avantages pour les agriculteurs mais également pour les fournisseurs : gain de visibilité, nouveau canal de vente et résonance internationale. Leader européen, Farmitoo continue d’étoffer son empreinte européenne, “on est actuellement en France mais aussi en Italie, Allemagne, Belgique et Autriche et on s’implante au mois d’octobre en Espagne et aux Pays-Bas. 45% de nos fabricants ont ouvert un nouveau pays de vente grâce à notre plateforme,” affirme-t-elle. Le marché français reste majoritaire, il représente 55% du volume d'affaires de Farmitoo. 

Une levée de fonds de 10 millions d’euros... qui doit être optimisée, “on entame un nouveau cycle dont l’objectif est de grandir. On a beaucoup de postes ouverts, une quarantaine d’ici la fin de l’année. On a également une croissance du catalogue des fournisseurs : on travaille avec 350 partenaires sur plus de 150 000 références produits. On souhaite également croître géographiquement. Puis, on a beaucoup de projets de services additionnels pour les agriculteurs, des modes de financement par exemple. On aimerait les aider dans le financement de matériel un peu plus conséquent par du crédit ou par du prêt,” développe Mathilde Lefrançois.

Louison Guegaden