Vendredi 23 juillet 2021, SMART TECH reçoit Elodie Viau (Directrice des télécommunications et des applications intégrées, ESA)

+ plus
    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

Elodie Viau, la tête tournée vers les étoiles

À seulement 36 ans, Elodie Viau occupe, depuis septembre dernier le poste de directrice télécommunications et applications intégrées de l'Agence spatiale européenne. Par sa fonction, cette ingénieure diplômée de Télécom SudParis et de SupAero Toulouse, est la seule femme membre du comité exécutif de l’ESA.

Diriger la branche télécommunications et applications intégrées de l’ESA est une fonction technique mais aussi politique d’après les dires de l’actuelle occupante de ce poste. “Travailler à l’agence spatiale européenne c’est être en contact avec l’industrie pour monter des projets, mais c’est aussi aller voir nos États membres, nos politiques, pour les inciter à financer les projets, qui sont institutionnels mais aussi commerciaux. Nous faisons de plus en plus de partenariats avec des acteurs privés”, explique Elodie Viau.

Seule femme membre du comex de l’Agence spatiale européenne, cette trentenaire est persuadée que d’autres la rejoindront prochainement. “L’ESA est en train de changer, on a de plus en plus de femmes dans nos équipes de management. En ce moment les postes sont ouverts pour le directeur de l’observation de la Terre, de la navigation et d’une nouvelle branche sur la commercialisation. Ces postes-là vont surement être proposés à des femmes, qui me rejoindront j’en suis sûr”, assure-t-elle, “l’industrie spatiale est un domaine qui peut paraître un peu masculin, mais les mentalités ont évolué comme dans plein d’autres domaines. J’encourage toutes les femmes à y aller, car il y a de la place pour elles dans le spatial et à l’ESA. Les métiers de l'ingénierie sont très demandés chez nous, mais nous avons aussi besoin de gens qui regardent l’économie ou les aspects légaux qui sont importants dans les institutions et les entreprises.”

Avant d’être promue directrice des télécommunications, Elodie Viau a participé au décollage de dizaine de satellites : quatre à Kourou en Guyane, trois à Baïkonour au Kazakhstan, deux à Cap Canaveral (Floride) aux États-Unis. Aujourd’hui l’adrénaline est toujours présente lorsqu’elle se rend sur un pas de tir. “Bien qu’il y ait plusieurs étapes avant un lancement, le jour J, j’ai toujours la même adrénaline et le même enthousiasme pour moi et pour les équipes, parce que finalement ces satellites sont des projets d’équipe”, raconte la directrice télécommunications et applications intégrées de l'Agence spatiale européenne.

Côme Dubois