Vendredi 23 juillet 2021, SMART JOB reçoit Matthias Baccino (coordinateur du Pôle Idées, La Manufacture) , Aude de Castet (Vice-Présidente, Démocratie Vivante) et Stéphane Marchand (rédacteur en chef du magazine "Pour l'éco")

+ plus
    Disponible en audio

    Apple Podcast, Spotify, Deezer...

Pass sanitaire : l’antidote au reconfinement ?

L’actualité reste marquée par le débat concernant le projet de loi sur le pass sanitaire qui a été voté ce vendredi 23 juillet au matin à l’Assemblée Nationale, bien qu’il suscite de multiples polémiques. Cela risque de modifier fondamentalement la vie de l’entreprise et provoque de vives réactions.

Le pass sanitaire peut-il être le rempart à un éventuel reconfinement, lié à la quatrième vague ? Les contaminations sont en hausse, dues au variant Delta, bien installé en France, ainsi que dans de nombreux autres pays. Pour Matthias Baccino, coordinateur du pôle idée de la Manufacture, de manière générale dans le débat public, tout le monde est favorable à la vaccination qui est le seul bouclier à l’épidémie. Il précise : “Aujourd’hui, il y a, avant tout, un problème de méthode, de connexion et d’ambition. Le problème de méthode c’est un mois et demi de retard pour lancer les travaux sur le pass sanitaire, alors que l’on sait que le variant Delta arrive depuis le mois de mai, c’était une évidence. Ce n’est pas tant le pass sanitaire en lui-même que l’impréparation dans sa mise en œuvre. C’est un sujet très complexe pour une multitude d’entreprises, il y a énormément de choses à voir, et à nouveau, pour la 37e fois en un an et demi, on agit dans l’impréparation, avec des intentions certainement louables, mais dans l’impréparation.”

Stéphane Marchand, rédacteur en chef du magazine Pour l’Éco n’est pas d’accord. Il pense que le Gouvernement se débrouille bien. Sur la question des entreprises, il est catégorique : “Les entreprises doivent participer à l’effort de guerre contre le virus, surtout que quand on fait tous les sondages d’opinion, on s'aperçoit que la crédibilité de l'entreprise est au top ! Surtout celle des petites entreprises !” appuie-t-il. “Ensuite, il faut évidemment respecter le droit du travail et le secret médical. Nous n’avons peut-être pas mis assez en avant dans les entreprises la médecine du travail qui aurait pu jouer un rôle énorme ! Tout à coup, il semble que l’on la redécouvre !” Aude de Castet, vice-présidente du think tank Démocratie Vivante, ajoute que la médecine du travail était aux abonnés absents depuis bien longtemps.

Avec des manifestations anti pass sanitaire comptant 15 000 puis 110 000 personnes le week-end suivant, le débat sur la liberté est lancé. D’autres rassemblements sont prévus.

Aude de Castet exprime son désarroi : “Je ne peux qu’abonder Stéphane Marchand et évidemment trouver que vous êtes un grand mage si vous aviez prévu cette quatrième vague il y a un mois.” ironise-t-elle en regardant Matthias Baccino. Mais, est entièrement d’accord avec Stéphane Marchand : “Le Gouvernement fixe des caps, il y a des polémiques et des situations ubuesques qui ne sont pas que franco-françaises.” souligne Aude de Castet. 

Matthias Baccino, coordinateur du pôle idée de la Manufacture, Stéphane Marchand, rédacteur en chef du magazine Pour l’Éco et Aude de Castet, vice-présidente du think tank Démocratie Vivante sont les invités de SMARTJOB. 

Pauline Gratelle