LE GRAND ENTRETIEN

LE GRAND ENTRETIENDurée : 9m

Vendredi 17 septembre 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Eric Tessanne (Président, Avant-Garde Outre-Mer)

+ plus

Avant-Garde Outre-Mer : cinq questions à Eric Tessanne

Cette société basée en Guadeloupe intervient auprès d’entreprises et d’administrations pour assurer le bon fonctionnement des services informatiques sur les différents territoires d’outre-mer.

Pourquoi avoir créé cette société ? De quel constat êtes-vous parti ?

Au départ de cette aventure il y avait une belle opportunité, celle de représenter le constructeur Dell en Guadeloupe. Ce projet s’est rapidement étendu aux autres départements d’outre-mer; d’abord limitrophes avec la Martinique et la Guyane, puis plus éloignés avec la Réunion et Mayotte, pour enfin atteindre la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique. Ce développement s’est appuyé sur un constat : les clients implantés sur plusieurs de ces territoires avaient besoin d’un partenaire structuré et à proximité pour répondre à la double contrainte de l’éloignement géographique et du décalage horaire. Bien sûr avec le temps notre modèle économique a beaucoup évolué pour se concentrer sur la production de valeur et la qualité des services. Notre cœur de métier est aujourd’hui organisé autour des services d’infogérance : nous sommes le service informatique de nos clients dans l’outre-mer.

C’est un secteur très concurrentiel, comment vous démarquez-vous ? 

C’est le moins que l’on puisse dire au niveau national, mais nous sommes sur des marchés aux masses critiques assez faibles et aux fonctionnements très spécifiques. Les multiples zones géographiques que nous couvrons, le fait que nos services répondent sur tous les fuseaux horaires, ou encore la gestion des différentes monnaies et taxes locales confère à notre marché le qualificatif de niche complexe. C’est donc tout naturellement notre agilité qui nous démarque, pour s’adapter à ces contextes qui sont par ailleurs très agréables au quotidien. Nos métiers évoluent très vite, la transition numérique, le télétravail, la sécurité et la mobilité nous imposent sans cesse une remise en cause et un besoin d’innover. Nos solutions applicatives dans le domaine de la supervision et des authentifications sur les réseaux participent d’ailleurs fortement au dynamisme de nos activités.

Quelles sont vos valeurs ?

Nos implantations dans l’outre-mer et notre expérience de ces marchés s’appuient avant tout sur des équipes formidables qui relèvent tous les jours les challenges de nos clients dans l’outre-mer. C’est là et sans conteste la principale valeur de notre entreprise : l’humain ! Nous sommes bien sûr structurés autour de la satisfaction client et sommes sensibles au développement durable, mais notre valeur centrale c’est l’équipe. La confiance et l’engagement des collaborateurs et collaboratrices du groupe sont essentiels ! Lorsque les uns vont se coucher, ils passent le relais à d’autres qui viennent de se réveiller, et ce passage de relais doit s’opérer de la façon la plus efficace et fluide possible. Nous fonctionnons un peu comme une équipe de rugby : chacun à un rôle à jouer, nous avançons ensemble et l’engagement de tous est essentiel pour faire gagner l’équipe.

Travaillez-vous que dans les outre-mer ou aussi à l’international ?

Nous avons étendu nos marchés sur les territoires d’outre-mer un peu plus éloignés comme Saint Pierre et Miquelon et Wallis et Futuna ; nous intervenons également avec des partenaires sur les régions limitrophes de nos implantations : Madagascar, l’Ile Maurice, Saint Domingue, mais sur des projets ponctuels exclusivement. Le marché national est particulièrement bien adressé par nos confrères aujourd’hui, et si nous nous intéressons un jour à l’international ce serait pour y confronter notre modèle économique dont l’agilité fait qu’il pourrait assez bien s’adapter à d’autres territoires éloignés et spécifiques.  

Quels sont vos prochains objectifs ?

Concernant l’entreprise, nous allons poursuivre son développement car nous avons encore de belles marges de progression dans l’outre-mer, et capitaliser sur nos retours d’expérience afin d’améliorer encore et toujours la qualité de nos prestations auprès des clients. Concernant nos solutions innovantes (la supervision et l’authentification), même si elles restent adaptées à nos tailles de marché, nous essayerons de les faire adopter par le plus grand nombre. Il nous faudra également trouver des réponses aux nouvelles attentes du marché résultant d’une évolution galopante des usages numériques en cette période de crise. Et même si nous baignons dedans, il nous reste encore beaucoup à faire en termes de transition digitale. Nous ne manquons pas de challenges à relever et c’est tant mieux !