LE GRAND ENTRETIEN

LE GRAND ENTRETIENDurée : 11m

Vendredi 22 octobre 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Jean-Pierre Perez (Directeur associé, Eggers Conseil)

+ plus

EDWARD Suite : cinq questions à Jean-Pierre Perez

La suite logicielle baptisée EDWARD Suite permet d’accompagner les clients dans l’innovation et la protection de leur chaîne de valeur, le tout en améliorant le management et l’organisation de l’entreprise.

En quoi le développement du numérique est-il un enjeu pour Eggers Conseil ?

Plus qu’un enjeu, c’est une identité supplémentaire ! Il y a longtemps que nous prônons une digitalisation des métiers du conseil. Nous savons de quoi nous parlons puisque nous développons et utilisons depuis des années une suite logicielle propriétaire que nos consultants utilisent en interne, baptisée EDWARD Suite. À la fin de nos missions, nous avons constaté que beaucoup de nos clients réclament de conserver un accès à ces outils. Au point que nous avons décidé d’en développer une version commerciale, que nous mettons sur le marché en cette rentrée 2021.

Que propose EDWARD Suite précisément ?

EDWARD Suite est une solution incubée par notre cabinet, et l’objet de cette suite logicielle est de digitaliser des maillons majeurs de notre chaîne de valeur, comme nous le conseillons et le mettons en œuvre auprès de nos clients. Toute entreprise se doit de revisiter régulièrement et objectivement sa chaîne de valeur au regard des évolutions majeures à même de l’impacter. Dans ce contexte, EDWARD Suite est conçu pour être le jumeau numérique du processus de transformation d’un corps social.

Digital Twin, jumeau numérique, c’est un concept à la mode, mais qu’est-ce qu’il représente exactement ?

Derrière le phénomène de mode, il y a une réalité, et si beaucoup parlent aujourd’hui de la notion de Digital Twin, nous pouvons, nous, dire que EDWARD Suite l’incarne. D’une manière très générale, nous constatons un abaissement des barrières d’usage liées à une utilisation massive des technologies digitales. Et aujourd’hui, une startup peut bousculer des métiers historiquement établis comme le conseil en management et en organisation. C’est ce que l’on a fait en créant EDWARD Suite, qui est, de fait, le jumeau numérique d’un consultant en transformation.

Il y a longtemps que vous parlez de digitaliser les métiers du conseil. EDWARD Suite se veut donc l’outil de cette ambition ?

Exactement. Les trois temps de la transformation sont bien connus de tous les professionnels. Nous avons conçu deux modules distincts qui les soutiennent. Et c’est le cœur d’EDWARD Suite : autour de cela nous avons créé une panoplie d’outils collaboratifs, dont la caractéristique majeure est d’être en permanence contextualisée. Au-delà du gain de temps évident, le principal bénéfice est d’apporter le bon niveau d’information aux bonnes personnes, aux moments utiles. C’est une approche "lean" (méthode de gestion et d’organisation du travail visant à améliorer les performances d’une entreprise, ndlr) par essence.

Quels sont vos prochains challenges ?

Pour commencer se faire connaître et faire comprendre notre proposition de valeur. EDWARD Suite est aujourd’hui complètement opérationnelle, nous l’utilisons, ainsi que nos premiers partenaires, chez tous nos clients pour délivrer des missions de transformation. Nous avons par ailleurs prévu de recruter plus de 50 personnes de profils différents pour soutenir ces ambitions en Europe et à l'international. Nous sommes fiers de proposer une solution française, développée et hébergée en France, à même d’assurer une souveraineté numérique complète.