LE GRAND ENTRETIEN

LE GRAND ENTRETIENDurée : 12m

Jeudi 11 novembre 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Olivier Conchon (Dirigeant fondateur, Panthéon Recherche) et Félix Baron (Directeur, Panthéon Recherche)

+ plus

Panthéon Recherche : cinq questions à Olivier Conchon et Félix Baron

Ce groupe de recherche indépendant analyse en permanence la situation économique et les marchés financiers. Leur objectif est de trouver les meilleures opportunités et surtout de prévoir et d’éviter la prochaine crise financière.

Qu’est-ce que Panthéon Recherche exactement ?

Panthéon Recherche est un groupe de recherche indépendant qui analyse en permanence la situation économique et les marchés financiers. Le but est de trouver les meilleures opportunités et surtout, en priorité, de prévoir et d’éviter la prochaine crise financière. Je travaille avec une partie de mon équipe sur des informations gratuites et accessibles à tous par Internet. Et plusieurs experts avec les meilleurs track-records en France proposent eux un accompagnement dédié aux personnes qui le souhaitent. Le plus connu est le programme Revenus Gagnants, qui permet à plusieurs milliers d’abonnés d’avoir en permanence un portefeuille avec les meilleurs placements en France, que ce soit des actions solides, des métaux précieux, ou des petits projets peu connus. Pour la plupart, ils n’ont aucune connaissance des placements au départ. Et pour vous donner un exemple de son utilité : l’an passé pour chaque 1000€ que vous déteniez, le livret A vous a rapporté 5€, l’assurance-vie 10€. Ceux qui prenaient 30 minutes par mois avec Revenus Gagnants, ont gagné en moyenne 268€ avec des placements sécurisés, sans frais bancaires et pour la plupart défiscalisés. Je vous laisse faire le calcul sur vos économies.

Avec le contexte économique actuel, quelles sont vos analyses sur la situation aujourd’hui ?

En ce moment, les deux critères essentiels pour les épargnants sont les taux d’intérêt négatifs et la hausse des prix qui revient au galop. Cela veut dire que votre épargne ne gagne pas loin de zéro, et moins de 1% pour l’assurance-vie, alors que les prix montent chaque année de 2%. Donc si vous ne faites rien, tous ces placements à la banque vous rendent de plus en plus pauvre. C’est un problème car les Français ont de plus en plus d’argent à la banque, mais les banquiers ne peuvent rien leur proposer qui leur évite de perdre de l’argent, à cause de leurs frais élevés. A côté, les marchés financiers sont soutenus à fond par les pays occidentaux et montent à des niveaux record toutes les semaines. Ceux qui osent investir n’ont jamais autant gagné qu’aujourd’hui. Pour moi la période actuelle est choquante : c’est l’assassinat des épargnants passifs. Qu’on le veuille ou non, on se retrouve obligé de sortir de sa zone de confort.

Qu’est-ce que la lettre ''Libérez votre épargne'' ?

Libérez votre épargne est la seule lettre d’information en France, qui explique de façon indépendante les risques des placements courants, et les actions à prendre en premier dans ce contexte économique très dangereux. Je veux montrer concrètement aux gens qui ont peur de tout perdre comment l’éviter, et qu’il existe des voies sérieuses et rationnelles pour placer ailleurs qu’à la banque, sans jamais tomber dans la spéculation ni le trading. Libérez votre épargne s’adresse à tous les particuliers, qui ont de l’argent à la banque, s’intéressent à la situation actuelle, et veulent faire les bons choix de gestion avant la prochaine crise. Il y a aussi beaucoup de professionnels et de conseillers de gestion qui sont abonnés à ma lettre et m’envoient des messages, pour avoir des avis alternatifs et plus larges sur leur métier, et bien conseiller leurs clients par rapport à la situation économique et aux décisions de nos gouvernants.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi c’est si important pour vous d’avoir un modèle d’information indépendante ?

Il y a une différence évidente entre l’information indépendante, et celle que vous entendez partout ailleurs, à la TV, sur Internet ou chez un prestataire financier. Concernant mon travail d’écriture, il faut avoir en tête que c’est un travail d’analyse, d’investigation, qui prend du temps et qui est fait de façon assez artisanale. Mais le plus important, c’est que c’est authentique. Je donne simplement mes avis et analyses hors des sentiers battus, sans chercher à prendre leur argent aux gens pour le gérer à leur place. Tout ce que je fais, c’est proposer des informations. Sans jamais faire de publicité, et sans aucun lien avec des prestataires de placements financiers. C’est là que c’est unique : je peux parler librement de tous les placements, et des choix à faire face à la situation économique, en particulier des risques et des avis que ne donnent jamais les professionnels du secteur. Et je crois que c’est pour ça que plus de 126 000 lecteurs lisent désormais ma lettre Libérez votre épargne.

Y a-t-il des placements à éviter, ou à détenir absolument ces jours-ci ?

Oui, d’abord à éviter. Par la force des choses, tout citoyen logique devrait sortir son argent des placements qui rapportent moins de 2%, s’il ne veut pas s’appauvrir. Ceux qui ont peur des risques devraient être les premiers à bouger et changer les choses. C’est un changement d’état d’esprit : pendant les 30 dernières années de croissance, il fallait optimiser vos gains, donc chercher les petits avantages et réductions d’impôts. Aujourd’hui, tout le monde voit bien que nous sommes à la fin d’un cycle et au début d’un nouveau. Nous sommes à une de ces périodes dans l’histoire, comme dans les années 1980, où il faut investir pour éviter l’inflation, même si vous ne prenez que des placements sécurisés. Et c’est là qu’il y a une très bonne nouvelle, jamais les particuliers comme vous et moi n’avons eu accès à autant d’opportunités concrètes et faciles pour placer notre argent. Grâce à internet, vous pouvez choisir selon votre profil de placer en actions, en métaux précieux, sur du crowdfunding, de l’immobilier, des crypto-monnaies, des monnaies, même des projets en matières premières, ou dans les pays en développement. Bref, vous pouvez vous diversifier hors de votre banque à un moment où il est urgent de le faire. Donc même si vous n’en entendez pas parler, ou n’avez pas pu bien évaluer les avantages et les risques, renseignez-vous, cela vaut le coup de s’y mettre !