LE GRAND ENTRETIEN

Le Grand Entretien de Francine Behar-Cohen (Eyevensys) par Michel DenisotDurée : 9m

Vendredi 18 juin 2021, LE GRAND ENTRETIEN reçoit Francine Behar-Cohen (Fondatrice, Eyevensys)

Eyevensys : cinq questions à Francine Behar-Cohen

La startup franco-américaine propose des traitements révolutionnaires pour les maladies oculaires. Le traitement proposé par Eyevensys est basé sur une thérapie génique non virale qui offre des avantages considérables en termes de sécurité et de coût.

Qu’est ce qu’Eyevensys ?

Eyevensys est une société de biotechnologie focalisée sur le développement de traitements de thérapie génique non virale des maladies de l’œil. Cette technologie a été développée par moi-même au sein de l’INSERM et a bénéficié de fonds Français a l’amorçage, en particulier par la BPI.

Quelles solutions innovantes proposez-vous ?

La technologie développée par Eyevensys permet de produire des protéines natives directement dans le vitré de l’œil, grâce à une technologie appelée l’électro-transfection.

Qu’est-ce que ces nouvelles protéines vont apporter à l’œil ?

Les protéines développées et la technologie utilisée par Eyevensys vont permettre d’éviter les traitements à répétition tous les mois, pour les patients atteints de DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge, par exemple. Dans certains cas, ces nouvelles protéines pourront traiter des maladies où pour le moment aucun traitement n’est aujourd’hui approuvé.

Où en êtes-vous dans le développement de ces traitements ?

Aujourd’hui la plateforme d’électro-transfection a été validée chez l’homme à travers un essai clinique réalisé en France, en Angleterre et aux États Unis. 

L’étape suivante est pour nous de démontrer l’efficacité de ces protéines administrées avec la plateforme d’Eyevensys, dans des essais pré-cliniques et ensuite dans des essais cliniques en France et aux États-Unis. 

Quels sont les avantages à travailler avec les Etats-Unis ?

L’avantage des États-Unis est de créer de la visibilité pour la société grâce à un accès plus facile et plus rapide aux patients, pour l’enrôlement dans les essais cliniques. De plus, l’accès à des fonds d’investissements sont plus nombreux. C’est un plus pour Eyevensys.